Jean Vanier

Décès du fondateur de l’Arche Agapée, Jean Vanier

PARIS — Un grand défenseur des personnes ayant une déficience intellectuelle, Jean Vanier, est décédé dans la nuit de mardi à Paris à l’âge de 90 ans, entouré de quelques proches. Il souffrait d’un cancer de la thyroïde.

La nouvelle est rapportée par l’organisme L’Arche, fondé près de Paris par M. Vanier en 1964, qui vient en aide aux handicapés intellectuels dans des dizaines de pays.

Alessandro Gisotti, porte-parole du Vatican, affirme que le pape François a été informé de la mort de Jean Vanier et qu’il priait pour lui et pour les gens qui l’ont accompagné dans ses œuvres.

Jean Vanier, qui était né en Suisse, était le fils du Montréalais Georges Vanier qui a été diplomate et gouverneur général du Canada de 1959 à 1967.

Après avoir fait partie de la Marine Royale Britannique et des forces navales canadiennes, il a vécu en France avant de venir enseigner au Canada et de retourner en France. Une visite dans une institution psychiatrique l’a convaincu de fonder L’Arche, une institution aujourd’hui présente sur les cinq continents qui accueille des milliers de bénéficiaires.

D’autre part, en 1968, Jean Vanier a créé les communautés de prière Foi et Partage, et, en 1971, Foi et Lumière, un mouvement qui rassemble des personnes souffrant d’un handicap mental, ainsi que leurs parents et amis, pour des moments d’échanges, de célébrations et de prière.

Jean Vanier a été fait compagnon de l’Ordre du Canada en 1989, reçu grand officier de l’Ordre national du Québec en 1992 et fait Chevalier de la Légion d’Honneur, en France, en 1994.