Un échantillon d'héroïne mauve

De l’héroïne mauve trouvée à Cornwall

L’héroïne mauve, une « substance extrêmement dangereuse », est actuellement en circulation dans la ville de Cornwall, selon un avis publié jeudi par le Bureau de santé de l’Est de l’Ontario (BSEO).

Une substance bleue serait aussi en circulation, selon les rapports reçus par l’organisme. 

« Le BSEO ne détient pas encore la confirmation d’un laboratoire par rapport aux composés de cette substance. Cependant, des substances similaires repérées partout en province ont testé positivement pour le fentanyl et ses analogues comme le carfentanil », peut-on lire dans un communiqué. 

Le carfentanil, une variation hautement toxique du fentanyl, est un opioïde responsable de la montée en flèche des surdoses fatales partout au pays. À l’origine, cette substance a été développée comme anesthésique général pour les gros animaux. Elle est toutefois très dangereuse à la consommation humaine, prévient le BSEO, étant environ 10 000 fois plus toxique que la morphine. 

Ces substances peuvent être retrouvées sous forme de poudre, ou sous forme plus dense comme de la roche. 

« Les gens qui consomment les drogues de rue ou les médicaments contrefaits dans notre région ne se rendent peut-être même pas compte que leurs drogues peuvent avoir été coupées avec les substances parfois mortelles en très petite quantité », prévient le Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste.

Le BSEO a tenu à inciter ceux qui continuent à consommer les drogues de rue de prendre leurs précautions. Ces usagers peuvent diminuer leurs risques en s’assurant de ne pas être seuls pour consommer, de consommer seulement si de l’aide est disponible, de ne pas mélanger leurs drogues et de se procurer une trousse de naloxone gratuite qui peut renverser les effets d’une surdose d’opioïdes. »