De nouvelles accusations ont été déposées contre Naoum Abi-Samra.

D'autres accusations de nature sexuelle contre un enseignant du CECCE

Deux autres élèves ont porté plainte pour agression sexuelle contre un enseignant du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE).
La Section des agressions sexuelles et de la violence faite aux enfants du Service de police d'Ottawa a porté de nouvelles accusations d'agression sexuelle et de contacts sexuels contre Naoum Abi-Samra, un Gatinois de 57 ans.
L'enseignant travaillait à l'école secondaire catholique Pierre-Savard depuis 2012. Les incidents qui lui sont reprochés seraient survenus entre septembre 2013 et janvier 2014, et de janvier à mars 2016. Des élèves comptaient parmi ses victimes, a précisé la police. Les autorités craignent qu'il y en ait d'autres.
Une travailleuse sociale et une psychologue ont été dépêchées à l'école secondaire catholique afin d'appuyer les élèves, assure la direction du CECCE par communiqué. Une policière éducatrice est présente à l'école. La direction de l'école a été informée le 11 mars dernier qu'une élève avait été impliquée dans de sérieuses allégations. «M. Abi-Samra a immédiatement été retiré de son poste compte tenu du sérieux des allégations pour permettre une enquête interne», rappelle la direction du conseil scolaire.
Le suspect a également travaillé au collège catholique Franco-Ouest, de 2005 à 2011.