Un enseignant d’Ottawa déjà accusé d’agression sexuelle sur des étudiantes voit son dossier s’alourdir, alors que d’autres chefs de nature criminelle ont été déposés cette semaine.
Un enseignant d’Ottawa déjà accusé d’agression sexuelle sur des étudiantes voit son dossier s’alourdir, alors que d’autres chefs de nature criminelle ont été déposés cette semaine.

D'autres accusations d'abus pour un prof d'Ottawa

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Un enseignant d’Ottawa déjà accusé d’agression sexuelle sur des étudiantes voit son dossier s’alourdir, alors que d’autres chefs de nature criminelle ont été déposés cette semaine.

Majed Turk, 42 ans, est un enseignant de Conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton.

Les plaintes les plus récentes concernent des gestes posés en juillet 2013 sur deux étudiantes. La police d’Ottawa accuse M. Turk d’agression sexuelle, de contact sexuel, d’incitation à avoir des contacts sexuels et de leurre d’enfant.

La police craint que cet individu ait d’autres victimes.

D’abord en juillet dernier, Majed Turk a été accusé d’agression sexuelle, d’un chef de contacts sexuels et d’un chef de harcèlement criminel. Ces accusations concernent des incidents qui se seraient produits entre septembre et novembre 2019.

À partir de 2009, M. Turk a été enseignant suppléant pour le même conseil scolaire dans les établissements suivants: École secondaire Osgoode Township de 2009 à 2012; École secondaire Sir Wilfred Laurier de 2012 à 2013, Programme alternatif secondaire Elizabeth Wyn Wood de 2013 à 2015, École secondaire Woodroffe, École secondaire Sir Robert Borden, et École secondaire Cairine-Wilson en 2015 et 2016,  ainsi que l’École secondaire Cairine-Wilson, de 2016 à 2019.

Plus tôt cet été, le Conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton a contacté les autorités «après avoir été informé pour la première fois d’allégations en novembre 2019».

La direction du conseil scolaire a précisé que cet employé «a été immédiatement retiré de la salle de classe et (que) cela se poursuivra jusqu’à la conclusion de cette affaire devant les tribunaux».

L’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario a été averti. Une enquête interne a été déclenchée.

Toute personne ayant des informations sur les présumés agissements de cet individu peut appeler la police d’Ottawa au 613-236-1222, poste 5760.