Cruauté animale : 10 ans sans animaux pour un Méganticois

Joseph-David Charles, reconnu coupable maltraitance et de cruauté envers deux chiens et un chat en janvier 2018, a été condamné jeudi au palais de justice de Lac-Mégantic à se soumettre à 240 heures de travaux communautaires en plus de devoir suivre une thérapie et de verser un montant de 500 $ à la SPA de l’Estrie. Il lui est aussi interdit de posséder des animaux pendant les 10 prochaines années.

Les inspecteurs de la SPA de l’Estrie avaient dû intervenir de toute urgence le 31 janvier 2018 pour porter secours aux trois animaux amaigris à la suite d’une plainte d’une personne de l’entourage de M. Charles. Les deux chiens et le chat se trouvaient dans un état critique. Ils ont été transportés dans un refuge pour recevoir les soins vétérinaires.

L’un des deux chiens, un boxer croisé d’à peine quatre ans, qui pesait 16 kilos alors que le poids normal est de 35 kilos, a dû être euthanasié.

Les trois animaux ont été évalués en fonction d’une échelle nommée « état de chair » où l’obésité extrême est de 9/9 alors que la normalité est à 5/9. Le boxer croisé, qui a été euthanasié a été évalué à 0/9, une première dans la carrière de la vétérinaire qui a vu l’animal.

L’autre chien de race Teckel a reçu 2/9 sur l’échelle et ne pesait que la moitié de son poids normal. Quant au chat, il a été placé à 3/9 sur l’échelle.

Selon la vétérinaire entendue au procès en décembre dernier, il a fallu au minimum six semaines sans nourriture pour les animaux atteignent une telle condition. L’état de déshydratation fortement avancé dans lequel se trouvait l’un des chiens ainsi que sa faible température corporelle indiquaient que le chien était tout simplement en train de mourir.