La croissance du taux de criminalité à Ottawa est entre autres due à une augmentation des vols qualifiés, des voies de fait et des délits sexuels.

Criminalité en hausse à Ottawa, en baisse à Gatineau

Le taux de criminalité a enregistré une hausse de 10 % à Ottawa en 2018, alors qu’il a chuté de 3 % à Gatineau, révèle un rapport de Statistique Canada publié lundi sur les crimes déclarés à la police au pays.

Le taux s’élevait à 3898 crimes par tranche de 100 000 habitants à Ottawa en 2018, alors qu’il s’établissait à 3580 pour 100 000 habitants du côté de Gatineau. À l’échelle nationale, le taux de criminalité a crû de 2 % pour atteindre 5488 crimes pour 100 000 habitants.

Des baisses observées dans les introductions par effraction, les vols dans les véhicules et les crimes contre la personne expliquent, entre autres, la diminution du taux de criminalité à Gatineau.

À Ottawa, la croissance est notamment justifiée par une augmentation des vols qualifiés, des voies de fait et des délits sexuels.

D’ailleurs, le taux d’agressions sexuelles signalées à la police a encore augmenté au pays en 2018, relève l’agence fédérale, et il ne semble pas y avoir d’essoufflement dans le nombre de plaintes déposées par les victimes, près de deux ans après que le mouvement de dénonciation MoiAussi soit devenu viral.

À LIRE AUSSI: Encore une hausse des agressions sexuelles, souligne Statistique Canada

L’année 2018 a connu une hausse des agressions sexuelles rapportées à la police de 15 %. En tout, quelque 28 700 crimes de cette nature ont été déclarés aux forces policières l’an dernier, soit 78 pour 100 000 habitants.

Dans la région d’Ottawa-Gatineau, le taux d’agression sexuelle est passé de 59,52 par tranche de 100 000 habitants en 2017 à 72,34 en 2018.

La quasi-totalité (98 %) de ces agressions déclarées a été classée comme étant de niveau 1, ce qui veut dire qu’elles n’impliquaient pas d’arme ou n’avaient pas causé de lésions corporelles apparentes à la victime, ajoute Statistique Canada dans son rapport. Ce qui ne signifie pas qu’elles ne laissent pas de blessures psychologiques.

Le mouvement de dénonciation des agressions sexuelles MoiAussi a connu son apogée dans les réseaux sociaux en octobre 2017. Toute de suite après, Statistique Canada a constaté que le nombre d’agressions sexuelles signalées à la police et jugées fondées avait explosé. Il rapportait alors que le nombre moyen de victimes d’agressions sexuelles déclarées par la police au pays était passé de 59 par jour avant MoiAussi à 74 après la naissance du mouvement. Bref, une hausse de 25 % pour la période d’octobre à décembre 2017, comparée à une période de trois mois équivalente en 2016.

Mais les hausses pour ces crimes n’ont pas commencé en 2017: l’organisme fédéral souligne qu’il s’agit de la quatrième augmentation annuelle consécutive du taux d’agressions sexuelles.

Et malgré ces hausses des infractions sexuelles rapportées, un triste constat: « le nombre d’agressions sexuelles déclarées par la police est vraisemblablement une sous-estimation du nombre réel d’agressions sexuelles survenues au Canada, puisqu’il arrive souvent que ces types d’infractions ne soient pas signalés à la police », est-il écrit dans le rapport portant sur les statistiques sur le crime.

Avec La Presse canadienne

+

34 VÉHICULES À MOTEUR VOLÉS QUOTIDIENNEMENT AU QUÉBEC

Les données sur les crimes déclarés par la police en 2018 révèlent une diminution de 4 % du nombre de vols de véhicules à moteur au Québec, «ce qui représente tout de même plus de 34 véhicules volés chaque jour», note le CAA-Québec.

Les statistiques font état d’une hausse de 28 % des vols à Gatineau.

Le CAA vous propose quelques trucs pour éviter le vol de sa voiture : évitez de vous garer dans un endroit isolé ou mal éclairé, serrez le frein d’urgence pour rendre plus difficile le remorquage du véhicule par les voleurs, rangez les objets précieux dans la valise, assurez-vous que les portes du véhicule sont bien verrouillées, faites buriner les pièces clés de votre voiture et procurez-vous un antivol efficace, comme un système de repérage ou un antidémarreur.