Consultation de données à des fins personnelles: absolution inconditionnelle pour un policier de Gatineau

Un policier de Gatineau a reçu une absolution inconditionnelle du tribunal, mardi, deux mois après avoir plaidé coupable d’utilisation non autorisée d’un ordinateur dans le but de consulter des données policières à des fins personnelles.

La police de Gatineau a confirmé la nouvelle, mardi après-midi.

Nicolas Marceau a plaidé coupable à ce chef d’accusation, le 31 janvier.

«L’absolution inconditionnelle de la cour a été ordonnée, alors que M. Marceau a aussi fait un don de 2000$ à différents organismes communautaires», indique le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Cette accusation a été déposée en mars 2017 à la suite d’une enquête interne de la Division des normes professionnelles et des affaires internes (DNPAI) du SPVG, 

Selon l’enquête interne, M. Marceau a consulté à de multiples reprises des ordinateurs du SPVG à des fins personnelles entre le 5 février 2014 et le 29 juin 2016.

Monsieur Marceau est actuellement suspendu sans solde, précise Mariane Leduc, responsable des communications du SPVG.