Cinq armes à feu saisies à Ottawa

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
La police d’Ottawa a retiré de la circulation pas moins de cinq armes à feu liées à la criminalité lors de perquisitions et d’une interception routière mercredi.

Les policiers ont mis la main sur les armes, de même que sur des munitions et de la drogue lors de trois raids menés sur la rue Lavergne, sur la promenade Kilbimie et sur la promenade Morrison.

Un fusil d’assaut SKS, un fusil à canon lisse de calibre 12, un fusil de chasse de fabrication artisanale, quatre chargeurs à grande capacité, une forte quantité de munitions de divers calibres et types et diverses drogues illicites ont été saisis sur la rue Lavergne, dans le quartier Vanier.

Les perquisitions menées dans l’ouest de la ville ont permis aux policiers de retirer de la circulation de la cocaïne, de la méthamphétamine en cristaux, du fentanyl ainsi qu’un fusil à canon lisse de calibre 12 chargé.

Quatre hommes et trois femmes âgés de 23 à 35 ans ont été arrêtés lors des opérations policières menées par des membres de l’unité des armes à feu et des bandes de rue, qui ont été appuyés dans leurs enquêtes par des agents de l’Unité de Prévention et intervention antiviolence Ottawa (PIAVO). 

Diverses accusations en lien avec la possession non autorisée d’une arme à feu et la possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic ont notamment été déposées contre les suspects à la suite des opérations policières.

Par ailleurs, une arme à feu a été saisie par la police dans la soirée de mercredi lors d’une patrouille préventive sur l’avenue Reid, non loin de l’Hôpital Civic.

Un homme de 23 ans a été arrêté en possession d’un pistolet de calibre 9 mm chargée à la suite d’une plainte pour activités illicites.

Ces saisies portent à 93 le nombre d’armes à feu liées au crime retirées de la circulation par la police d’Ottawa depuis le début de 2020.