L'accusé, Michel Vanier

Chauffeur de taxi: six autres dossiers ouverts pour agression sexuelle

De nouvelles accusations d’agression sexuelle doivent être déposées sous peu contre un chauffeur de transport adapté de l’Outaouais.

Michel Vanier, 48 ans, devra retourner devant un juge, vendredi, pour être accusé formellement de nouveaux chefs à caractère sexuel.

Pas moins de six nouveaux dossiers ont été ouverts au Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Michel Vanier a été arrêté une première fois le 22 octobre dernier. Selon la plainte initiale, le chauffeur a agressé une passagère vulnérable ayant besoin de transport adapté.

Le chauffeur de taxi pour la compagnie Taxi Loyal était sous-traitant pour la Société de transport de l’Outaouais (STO).

Selon le SPVG, les victimes vivent avec des déficiences physique ou intellectuelle. Les âges vont à celui de l’adolescence à la cinquantaine. Les enquêteurs parlent de crimes en série, selon la porte-parole du SPVG.

« M. Vanier s’est présenté de son propre chef au poste de police de Gatineau après avoir été contacté par des enquêteurs », a déclaré l’agente Andrée East, du SPVG.

En octobre, la police gatinoise avait organisé une conférence de presse pour dénoncer l’individu, croyant qu’il ait pu faire plus d’une victime.

« Ces nouvelles enquêtes portent à huit le nombre total de dossiers d’accusations déposés au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) contre monsieur Vanier. »

La STO et la compagnie de Taxi Loyal ont collaboré aux enquêtes.

La structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée.

Selon les policiers, d’autres victimes pourraient hésiter à déposer une plainte, ou pourraient éprouver des difficultés à le faire en raison de leurs handicaps physiques ou intellectuels.

Toute personne ayant été témoin ou victime d’agissements inappropriés de monsieur Vanier est invitée à communiquer avec les enquêteurs en composant le 819-243-INFO (4636), option 5.