Joshua Boyle a plaidé non coupable à de multiples accusations criminelles pour des crimes dont aurait été victime sa femme, notamment d’agression, d’agression sexuelle et de séquestration.

Caitlan Coleman prétend avoir été ligotée et maltraitée par Joshua Boyle

L’ex-femme de Joshua Boyle prétend qu’il l’a frappée, ligotée et contrainte d’avoir une relation sexuelle lors d’un incident au terme de leur captivité en Afghanistan.

Caitlan Coleman, qui a eu trois enfants au cours des cinq années pendant lesquelles le couple a été détenu par des extrémistes afghans à compter de 2012, a repris son témoignage lors du procès pour agression de M. Boyle à Ottawa.

L’homme de 35 ans a plaidé non coupable à de multiples accusations criminelles pour des crimes dont aurait été victime Mme Coleman, notamment d’agression, d’agression sexuelle et de séquestration.

Le couple, qui avait été capturé lors d’une expédition en Asie centrale, a été libéré et est rentré au Canada à la fin de 2017.

La femme de 33 ans a décrit plusieurs incidents impliquant M. Boyle - y compris la fois où il l’aurait ligotée face contre le lit, aurait eu une relation sexuelle avec elle et l’aurait laissée là jusqu’à ce qu’il s’endorme. Elle aurait réussi à se défaire de ses liens après plus de 30 minutes.

Elle a décrit un autre incident lors duquel il aurait tenté d’avoir une relation anale avec elle. Il l’aurait giflée quand elle a résisté.

Mme Coleman a témoigné en circuit fermé pour éviter de se retrouver dans la même salle que son ex-mari.