Travis Votour a été trouvé a quelques pas de sa conjointe, Amanda Trottier, 23 ans, elle aussi gisant dans une mare de sang, dans leur logement du 158, Terrasse Eardley, dans le secteur Aylmer.

Brazeau rejette son implication

Ronald Junior Brazeau rejette être à l’origine de l’attentat meurtrier contre le couple Votour-Trottier tué par balles en janvier 2014 dans le secteur Aylmer.

Le procès de Brazeau, qui est accusé d’homicide involontaire en lien avec la mort d’Amanda Trottier, a repris lundi au palais de justice de Gatineau où il a été appelé à témoigner par la défense.

L’accusé a concédé qu’il en avait à un certain moment contre Travis Votour, qu’il soupçonnait de lui avoir volé de la marijuana, et qu’il cherchait à lui donner une baffe en guise d’avertissement.

Brazeau a indiqué lors de son témoignage que René Samson Von Richter, qui purge une peine de prison à vie pour le meurtre de Votour et l’homicide involontaire d’Amanda Trottier, lui avait dit lors d’une rencontre après les assassinats qu’il s’était « occupé » de Travis après que ce dernier lui aurait volé de la drogue. Toujours selon Ronald Junior Brazeau, Samson lui aurait aussi dit : « Je sais que tu n’aimes pas Travis, je t’ai fait une faveur ».

Samson aurait réclamé une somme d’argent à Brazeau à la suite des meurtres, selon le témoignage de ce dernier.

Sonia Vilon, qui était la conjointe de Samson et présente lors des assassinats, a plaidé coupable en 2017 à deux chefs d’homicide involontaire dans cette affaire.

Brazeau a reconnu sa culpabilité pour une accusation d’homicide involontaire en lien avec la mort de Travis Votour. Il clame son innocence dans la mort d’Amanda Trottier.

Selon l’enquête des crimes majeurs de la Sûreté du Québec, Brazeau a commandité les meurtres.

Le procès se poursuit mardi avec notamment le contre-interrogatoire de Brazeau par la Couronne.