Branle-bas dans le Plateau: le fuyard libéré pour aller en thérapie

Le branle-bas de combat survenu dans le Plateau, le 22 novembre dernier, était relié à une affaire de santé mentale.

Les policiers de Gatineau se sont lancés à la poursuite d’un individu qui avait ouvert le feu, sur la rue Polder, en début de journée.

À LIRE AUSSI: Branle-bas de combat dans le secteur Aylmer

L’individu en crise psychologique n’aurait visé personne et tiré un seul coup dans les airs, selon son avocate, Me Sophie Cadieux.

Michael Taylopr Whynacht a été libéré sous certaines conditions, cette semaine, au palais de justice de Gatineau. Il s’est engagé devant le tribunal à suivre une thérapie afin d’éviter d’autres situations corsées comme celle du 22 novembre.

Vers 8h, l’individu a tiré un coup de feu et est parti en trombe au volant d’une voiture.

Une poursuite a été déclenchée et s’est terminée sur le boulevard du Plateau, du boulevard de l’Europe.

En novembre, la police a signalé qu’il n’y avait eu aucun blessé lors de cet événement «impliquant plusieurs personnes qui se connaissaient».

Une arme longue a été saisie à l’intérieur du véhicule.