Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La police s’est présentée samedi soir dans un logement du 15, rue des Étudiants, à Gatineau, pour un appel concernant le corps inanimé d’un bébé.
La police s’est présentée samedi soir dans un logement du 15, rue des Étudiants, à Gatineau, pour un appel concernant le corps inanimé d’un bébé.

Bébé retrouvé mort: la jeune accusée subira un examen psychiatrique

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La femme de 26 ans de Gatineau accusée dimanche dernier d’outrage envers le cadavre d’un bébé devra subir une évaluation psychiatrique pour déterminer sa responsabilité criminelle.

La suspecte, Karoline Berger, est présentement incarcérée au pénitencier pour femmes Leclerc, à Laval. Elle fait face à une accusation d’avoir commis un outrage, une indécence ou une indignité envers le cadavre d’un nouveau-né.

L’avocat de l’accusée, Me Jacques Belley, a demandé mercredi au tribunal que sa cliente soit transférée à l’hôpital en santé mentale Pierre-Janet, à Gatineau. Une procédure en ce sens doit être amorcée.

La suspecte, Karoline Berger, 26 ans

L’audience sur libération de l’accusée a été repoussée au 19 février.

Mort suspecte

Rappelons que la police de Gatineau s’est présentée tard samedi soir dans un logement du 15, rue des Étudiants, à Gatineau, pour un appel concernant le corps inanimé d’un bébé.

Le Service de police de la Ville de Gatineau traite l’affaire comme une mort suspecte.

Une autopsie sur le corps du bébé devait avoir lieu lundi, mais les résultats sont toujours inconnus.

L’enquête policière se poursuit dans le dossier.

À LIRE AUSSI: Gatineau: jeune femme accusée d'outrage au cadavre d'un bébé