Le nombre de fusillades est passé de 78 à 72 depuis 2018.

Baisse du nombre de fusillades à Ottawa en 2019

Le nombre de fusillades survenues sur le territoire de la capitale fédérale a légèrement baissé en 2019.

L'année 2018 ayant été le coup de théâtre de 78 fusillades à Ottawa, la dernière année aura été un peu moins violente avec un total de 72.

« On est content avec toute diminution, mais une fusillade, c'est une fusillade de trop », souligne la porte-parole du Service de police d'Ottawa (SPO), Amy Gagnon.

Selon Mme Gagnon, cette diminution réside en partie dans le fait que le SPO tente de bâtir un lien de confiance avec la communauté.

« C'est certain que notre but ultime c'est zéro fusillade, indique-t-elle, mais en début d'été, on a mis l'emphase sur certains facteurs afin de travailler avec la communauté et ainsi développer une relation de confiance avec celle-ci pour que la prévention des fusillades soit un effort collaboratif.»

« Si quelqu'un dans la communauté est au courant que quelqu'un possède des armes à feu ou qu'il a des mauvaises intentions, il peut venir nous en parler grâce à ce lien de confiance là, et nous, on peut agir en prévention.»

Deux armes saisies

Par ailleurs, un agent du Service de police d'Ottawa a procédé à la saisie de deux armes de poing chargées, lundi soir, à la suite d'un contrôle routier sur le chemin Hunt Club.

Vers 00h15, un policier a intercepté un véhicule qui avait omis de s'immobiliser à un feu rouge à l'intersection de la promenade Blohm et du chemin Hunt Club.

Le conducteur fautif, dont le permis était suspendu, a été arrêté et une première arme chargée a été saisie. L'agent a procédé à une fouille du véhicule lors de laquelle il a trouvé une seconde arme de poing chargée. Le passager à bord du véhicule à également été arrêté.

À la lumière de l'enquête menée par l'Unité des armes à feu et des bandes de rue du SPO, Colin James Haddad, 32 ans, et Ahmed Wardak, 23 ans, ont été inculpés d'une dizaine d'infractions en lien avec la possession d'une arme à feu.

Les deux accusés ont comparu lundi devant les tribunaux.