La police avait été dépêchée au Pigale vers 19 h 30 à la suite d’un appel concernant des coups de feu.

Aucun coup de feu contre Le Pigale

Le bar de danseuses Le Pigale à Gatineau n’a pas été la cible de coups de feu le 20 janvier dernier, a conclu une enquête du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Dans un communiqué publié mercredi, le SPVG a entre autres précisé que diverses expertises ont été menées sur l’ensemble du bâtiment du boulevard Gréber, notamment sur la façade de l’immeuble, «ce qui a permis de déterminer que les altérations s’y trouvant ne résultaient pas d’impacts de projectiles d’arme à feu».

La police avait été dépêchée sur les lieux vers 19 h 30 à la suite d’un appel concernant des coups de feu. Les premières informations laissaient croire que quelqu’un avait ouvert le feu contre l’établissement depuis un véhicule en mouvement sur le boulevard Gréber.

Des témoins ont été rencontrés lors de l’enquête, et «plusieurs hypothèses ont été étudiées et mises à l’épreuve», a indiqué le SPVG.

«Considérant l’ensemble des faits et des témoignages reçus, rien n’indique que des coups de feu auraient été tirés sur le bar Le Pigale», a mentionné la police de Gatineau. Malgré l’enquête policière, le bar de danseuses avait continué ses activités.

Le Droit