Un peu plus tôt cette année, un jury a déclaré l’accusé coupable de meurtre au deuxième degré, passible d’une peine automatique de prison à perpétuité, avec une possibilité de libération conditionnelle après 10 ans.

Au moins 12 ans de prison pour le meurtre d’un chauffeur d’autobus de Winnipeg

WINNIPEG —Un homme reconnu coupable d’avoir tué à coups de couteau un chauffeur d’autobus de Winnipeg ne sera pas admissible à la libération conditionnelle avant 12 ans.

Le chauffeur, Irvine Jubal Fraser, âgé de 58 ans, avait été poignardé à 12 reprises lors d’une bagarre avec Brian Kyle Thomas, en février 2017.

Un peu plus tôt cette année, un jury a déclaré l’accusé coupable de meurtre au deuxième degré, passible d’une peine automatique de prison à perpétuité, avec une possibilité de libération conditionnelle après 10 ans.

La Couronne et la défense avaient demandé qu’il n’y ait aucune admissibilité à la libération conditionnelle avant 12 ans.

Une vidéo de la caméra de sécurité dans l’autobus montre le chauffeur ordonnant plusieurs fois à Brian Kyle Thomas de quitter le véhicule, avant de l’attraper par le chandail et de le pousser dehors.

La défense n’a pas présenté d’éléments de preuve lors du procès, mais elle a plaidé que le chauffeur avait provoqué l’agression.

La mort de M. Fraser a incité les chauffeurs à réclamer davantage de mesures de sécurité pour les autobus de Winnipeg, notamment des cabines en verre pour les protéger des agressions.