L’école de l’Escalade a été la scène d’une violente bagarre entre deux groupes de jeunes jeudi dernier.

Attroupements violents entre ados dans une cour d’école de Gatineau

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a ouvert une enquête en lien avec une violente bagarre survenue entre deux groupes de jeunes jeudi dernier dans la cour de l’école de l’Escalade, dans le district de Bellevue.

L’un d’eux a subi des blessures mineures lors de l’échauffourée et a été transporté à l’hôpital. Du gaz poivré aurait été utilisé lors de l’attroupement.

Le SPVG a reçu une plainte formelle, lundi.

« À la suite de cette plainte, des démarches d’enquête seront entreprises pour tenter d’identifier les personnes qui ont pris part à la bataille », a indiqué mardi la porte-parole du SPVG, Renée-Anne St-Amant.

Dans une vidéo de la bagarre obtenue par TVA Ottawa/Gatineau, on peut entendre un jeune crier « Tue-le ». Les images montrent les belligérants se frapper à coups de poing et à coups de pied.

Un deuxième attroupement entre bandes de jeunes a eu lieu dans le même secteur lundi, vers 21 h 45. Selon la police, un groupe de jeunes se serait fait suivre par d’autres jeunes qui auraient adopté un comportement les amenant à craindre pour leur intégrité physique.

« Les jeunes ont été rencontrés, et ils n’ont pas voulu porter plainte. Nous avons fait une patrouille du secteur, et nos policiers n’ont pas localisé de suspects. Nous ne sommes pas en mesure de relier les deux événements pour le moment », a expliqué l’agente St-Amant.

Le SPVG reconnaît que ces événements sont inquiétants pour la population, et il va accroître ses effectifs policiers dans le secteur pour prévenir ce type d’attroupement et sécuriser les citoyens du secteur, a ajouté la porte-parole, invitant du même souffle les personnes ayant des informations sur ces incidents à les communiquer à la police.

Le conseiller municipal du district de Bellevue, Pierre Lanthier, a déploré les actes de violence entre jeunes, qui auraient débordé dans le parc Joseph-A.-Maloney.

D’autres attroupements du type auraient eu lieu au cours des dernières semaines, selon M. Lanthier. La police avait été alertée, et elle est « intervenue efficacement », selon lui.

« Ça avait fonctionné. Pendant quelques semaines, tout s’était calmé. C’était une bonne nouvelle. Malheureusement, il semble y avoir des groupes qui se donnent rendez-vous pour régler leurs comptes. Comme conseiller municipal, ce sont des choses que je n’accepte pas. Je vais tout faire pour travailler avec le service de police pour qu’on règle cette situation », a indiqué l’élu municipal, ancien policier de Gatineau.

Sur Facebook, M. Lanthier précise que le parc Joseph-A-Maloney est un endroit familial, « et il faut que la quiétude revienne ».