Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Service de police de la Ville de Gatineau a tenu à remettre les pendules à l’heure concernant une vidéo circulant sur les réseaux sociaux qui montre une altercation entre des policiers et des citoyens lors du démantèlement d’un rassemblement illégal à Gatineau, le soir du 31 décembre.
Le Service de police de la Ville de Gatineau a tenu à remettre les pendules à l’heure concernant une vidéo circulant sur les réseaux sociaux qui montre une altercation entre des policiers et des citoyens lors du démantèlement d’un rassemblement illégal à Gatineau, le soir du 31 décembre.

Altercation lors d'un rassemblement illégal: les policiers clarifient la situation

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a tenu à remettre les pendules à l’heure concernant une vidéo circulant sur les réseaux sociaux qui montre une altercation entre des policiers et des citoyens lors du démantèlement d’un rassemblement illégal à Gatineau, le soir du 31 décembre.

La vidéo, qui avait été partagée par une personne présente lors du rassemblement, montre une escalade de tension entre des citoyens et des agents du SPVG, alors que ces derniers tentaient d’obtenir la coopération des récalcitrants.

L’homme qui a partagé la vidéo affirme que les agents du SPVG sur place ont fait un usage excessif de la force.

La scène chaotique s’est déroulée en soirée, la veille du Nouvel An, alors que les policiers avaient été alertés qu’un rassemblement illégal avait lieu dans une résidence du secteur Le Baron, à Gatineau.

« Sur place, les agents ont signalé le fait qu’ils ont reçu une plainte, ont avisé les gens de la réglementation et ont demandé à ce qu’ils mettent fin au rassemblement. Les gens présents leur ont signifié une fin de non-recevoir », avait alors expliqué le SPVG au Droit.

La situation avait alors dégénéré au point où un individu a été arrêté. Des accusations criminelles devraient être déposées.

Une deuxième personne arrêtée

Les policiers de Gatineau ont apporté quelques précisions sur cette affaire, samedi.

« La vidéo ne montre qu’un extrait de l’intervention. Les individus étaient récalcitrants et ont refusé de collaborer. L’individu arrêté sur la vidéo avait commis un voie de fait sur un policier, le frappant au visage à quelques reprises », a expliqué le SPVG sur son compte Twitter samedi.

Les policiers gatinois ont aussi confirmé qu’une deuxième personne a été arrêtée, en lien avec les événements du 31 décembre.

De plus, en vertu de la Loi sur la santé publique, le SPVG a distribué six constats d’infraction à des personnes présentes lors du rassemblement.

Le SPVG précise par ailleurs que les individus qui font l’objet d’une infraction doivent obligatoirement s’identifier.

+

DES CONTRAVENTIONS À OTTAWA

De l'autre côté de la rivière, les Services des règlements municipaux d’Ottawa ont remis 21 constats d’infractions pour des rassemblements illégaux entre les 24 et 28 décembre.

Du lot, pas moins de 19 ont été émis lors d’un même rassemblement dans un restaurant de l’avenue Carling. L’établissement s’est aussi vu remettre une contravention, car il était ouvert en dehors des heures permises en raison des mesures sanitaires imposées par le gouvernement provincial.

Les deux autres constats ont été distribués dans un rassemblement privé, précisent les Services des règlements municipaux d’Ottawa.

Les autorités ont aussi été appelées à intervenir dans deux autres rassemblements illégaux privés. Ces deux opérations se sont déroulées avec la collaboration des récalcitrants, qui s’en sortent avec des avertissements verbaux.

Les autorités ottaviennes n'ont pas encore dévoilé si des interventions du genre ont été requises les 31 décembre et 1er janvier.