Alek Minassian aurait admis avoir planifié l’attentat au camion-bélier à Toronto le 23 avril 2018.

Alek Minassian aurait admis avoir planifié l’attentat au camion-bélier à Toronto

TORONTO — L’homme accusé d’avoir tué 10 personnes en roulant avec une fourgonnette sur des trottoirs achalandés de Toronto en 2018 admet dans un document judiciaire qu’il avait planifié l’attentat.

Alek Minassian fait face à 10 chefs d’accusation de meurtre au premier degré et 16 chefs de tentative de meurtre, en lien avec l’attentat du 23 avril 2018.

L’homme de 27 ans comparaît jeudi pour une audience préalable, où son avocat conteste l’admissibilité en preuve d’une déclaration que l’accusé a faite à un agent au poste de police peu après son arrestation.

Les deux parties ont par ailleurs convenu d’un ensemble de faits dans ce dossier, et le procès devant juge seule devrait s’ouvrir le mois prochain.

Alek Minassian a déclaré à la police peu après l’attentat qu’il voulait se venger de toutes les femmes qui l’ont rejeté et ridiculisé depuis des années.

La juge au procès a précisé que l’affaire porterait sur l’état d’esprit de M. Minassian au moment de l’attentat, et non sur le fait de savoir si l’accusé était effectivement au volant de la fourgonnette louée ce jour-là.