De nombreux résidents trouvent que les automobilistes roulent trop vite sur la route 307, à hauteur de la rue Cardinal.

307 et rue Cardinal: «Un dossier de huit pouces d'épaisseur»

L'intersection de la route 307 et de la rue Cardinal, à Cantley, a été le théâtre d'un accident sérieux cette semaine, un peu plus de deux ans après la mort d'une adolescente au même endroit. La mairesse Madeleine Brunette dit avoir « monté un dossier de huit pouces d'épaisseur », seulement sur les nombreux incidents survenus à cette intersection, depuis son entrée en poste, en 2013.
Mardi soir, trois véhicules ont été impliqués dans une embardée, à cette intersection qui a vu mourir la jeune Maryse Beaulne, une étudiante du Cégep de l'Outaouais happée par deux camionnettes, le matin du 14 octobre 2014.
Cette semaine, la police de la MRC des Collines a confirmé que trois personnes avaient été impliquées dans le plus récent accident.
L'alcool pourrait être en cause.
Cette intersection est en réfection. Les travaux visent à y améliorer la sécurité, alors que le nouveau Marché Cantley est en construction. L'achalandage est en hausse, et la circulation devient de plus en plus importante sur cette artère autrefois entièrement rurale.
Pas moins de 12 000 voitures passent à cet endroit sur une base quotidienne, confirme la mairesse.
« Aussitôt que le ministère des Transports du Québec va déclarer que nous sommes en période de dégel, on pourra procéder à l'installation d'un feu de circulation et effectuer des travaux de creusage et de drainage. »
L'élue et plusieurs autres résidents constatent que la vitesse est encore trop élevée à cet endroit. La limite est passée de 90 à 70 km/h, « mais ça roule encore 90-100 ».
Une voie d'élargissement sera aussi aménagée pour permettre un meilleur accès aux nouveaux commerces.
« On espère que ça va limiter la vitesse et que les gens vont améliorer leur conduite, dit-elle. En plus de la vitesse, on voit souvent des automobilistes coller les autres, les talonner, observe Mme Brunette. La police vient surveiller, mais avec huit voitures pour patrouiller sept municipalités, les agents ne peuvent pas y être 24 h par jour. »
La collision de cette semaine a été assez violente pour que les pompiers de Cantley utilisent les pinces de désincarcération pour dégager une victime coincée dans un des véhicules.