Justice et faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots.
Un serpent dans l'appartement, un appel à la police
<p>Selon les premières informations dévoilées de la police de Brockville, il s'agit d'un serpent des blés, une espèce souvent gardée comme animal de compagnie.</p>
Une résidente de Brockville, au sud d'Ottawa, a vécu le cauchemar des ophiophobes - les gens qui ont une peur maladive des serpents.
Peu avant une heure du matin, la femme a découvert un serpent de taille appréciable chez elle. Selon les premières informations dévoilées de la police de Brockville, il s'agit d'un serpent des blés, une espèce souvent gardée comme animal de compagnie.
La pauvre résidente a appelé les services d'urgence en pleine nuit, afin qu'ils viennent expulser la bête rampante de son appartement du sud de la ville.
Une photo fournie par la pauvre dame au service de police, qui l'a ensuite publiée sur Twitter, montre le reptile sous une table de passage. Le serpent aurait disparu avant l'arrivée des agents de la paix.
Plus tard dans la journée de mardi, la police locale a confirmé avoir capturé le serpent. La créature est la propriété d'un ancien locataire du même immeuble, qui avait perdu la trace de son animal de compagnie deux mois plus tôt, selon insidebrockville.com.
Un agent du CAVAC chez la police de Gatineau
Un agent du Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) de l'Outaouais fera son entrée au quartier général de la police de Gatineau, après 5 ans de partenariat.
L'arrivée d'un agent du CAVAC dans les bureaux du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a été officialisée le 7 mai dernier.
Le projet vise à offrir systématiquement de l'aide aux victimes et aux témoins d'actes criminels. «Bien qu'environ 800 victimes aient été recommandées au CAVAC chaque année par les policiers du SPVG depuis 2010, nous estimons qu'il aurait pu y en avoir plus», a commenté le chef du SPVG, Mario Harel.
«Les victimes sont souvent sous le choc lorsqu'elles rencontrent les policiers et perçoivent donc difficilement à quel point elles peuvent bénéficier du soutien d'un organisme tel que le CAVAC à la suite d'événements criminels dont elles ont été victimes.»
Avis d'ébulition dans le secteur Hull
Près de 25 000 résidents du secteur de Hull devront faire bouillir leur eau à compter de 5h, mercredi matin, en raison de travaux de remplacement d'une vanne d'aqueduc.
Presque tout le secteur situé entre le boulevard de la Cité-des-Jeunes et l'autoroute 5, du boulevard Riel à la rue Gamelin, est concerné. Le quartier des Hautes-Plaines, du haut du chemin Freeman au bout du boulevard de la Technologie et de la rue de l'Escalade à celle de la Galène, de l'autre côté de l'autoroute, est également touché.
La Ville recommande aux résidents de ces deux secteurs de faire bouillir leur eau pendant une minute avant de la consommer ou de se brosser les dents, et ce, jusqu'à ce que l'avis soit levé. À noter que l'eau utilisée pour les bains, les douches, la lessive et la vaisselle n'a pas besoin de bouillir.
Une fois l'avis levé, il est conseillé d'ouvrir tous les robinets et de laisser couler l'eau froide pendant une minute, puis de jeter la glace qui a été faite avec de l'eau qui n'a pas bouilli.