Le maire de Maniwaki, Robert Coulombe, ne voit rien de mal à ce que le Centre Château Logue doive à sa ville près de 700 000 $ en taxes et intérêts impayés depuis sept ans.

«Je suis convaincu de faire les bonnes choses»

Le propriétaire du Château Logue, Michel Lacroix, persiste et signe. Les contribuables n'avaient pas à être mis au fait de ses défauts de paiement de taxes à la Ville de Maniwaki.
Dans une conférence de presse annoncée à la dernière minute, mardi, M.Lacroix a déploré que LeDroit ait publié ces informations. «Je déplore aussi profondément qu'on ait associé mon bureau de comptable avec ce dossier-là», a-t-il indiqué lors du point de presse enregistré à distance par CKOI 104,7 FM.
Michel Lacroix doit près de 700 000 $ en taxes et intérêts impayés à la Ville de Maniwaki. Il est aussi l'associé directeur de la firme chargée de la vérification comptable des livres de la ville. Il a répété qu'il n'y avait là aucun conflit d'intérêt.
Par moment émotif, M. Lacroix a répété que le Château Logue essuyait des pertes financières importantes depuis son ouverture en 2000. «Je suis convaincu de faire les bonnes choses pour le bien de ma région et je ne comprends pas que certains en profitent pour m'attaquer moi et ma firme comptable.»
Michel Lacroix a rappelé qu'il payait, chaque mois, une somme représentant 15% du montant total dû à la ville, soit 12 000 $ par mois. «Par sa tolérance avec le Château, la Ville permet de conserver une quarantaine d'emplois», note-t-il.
Le propriétaire du Château Logue affirme qu'il ne lancera pas la serviette et qu'il tient à garder son hôtel ouvert. Il est maintenant à la recherche d'un financement de 1 million$ afin de pouvoir rembourser sa dette à la municipalité et de faire quelques bonifications au Château.