La situation sur le terrain n’est pas facile pour les organismes qui luttent contre l'itinérance.
La situation sur le terrain n’est pas facile pour les organismes qui luttent contre l'itinérance.

Itinérance: pas de problème de communication assure Renée Amyot

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Contrairement à ce qu’a affirmé le ministre délégué à la Santé, Lionel Carmant, samedi, à Radio-Canada, la Ville de Gatineau et le Centre intégré de santé et de service sociaux de l’Outaouais (CISSSO) n’ont pas de problème de communication dans le dossier de l’itinérance, insiste la conseillère municipale, Renée Aymot.

«On a toutefois certainement besoin d’une réponse du ministère concernant la solution proposée des modulaires, a-t-elle ajouté. Le CISSSO doit avoir la capacité d’agir et de mettre en place une solution structurante pour les personnes en situation d’itinérance. Ça fait déjà un certain temps qu’on attend une réponse pour offrir un endroit digne pour loger ces gens qui à Gatineau devront passer l’hiver dans un aréna.»

La conseillère municipale, Renée Aymot

Mme Amyot a ajouté avoir été surprise d’entendre le ministre Carmant pointer du doigt un problème de communication entre le CISSSO et la Ville. «Je n’ai pas été insultée, mais étonnée, a-t-elle dit. La bonne nouvelle c’est de voir le ministre faire un pas de plus pour s’investir davantage dans le dossier de l’itinérance en Outaouais. Il va rapidement voir l’ensemble des actions qui ont été prises par les partenaires.»

La conseillère Amyot et le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, sont revenus, mardi, sur leur réunion téléphonique avec le ministre Carmant vendredi. «Maintenant, oui, je pense qu’il comprend la situation dans laquelle on se trouve, a indiqué le maire. On a fait la démonstration assez forte que la situation sur le terrain n’est pas facile pour les organismes. Guertin n’est pas l’endroit idéal pour passer l’hiver, c’est un aréna. Il faut avoir une réponse du ministère le plus vite possible pour donner de l’espoir aux intervenants du milieu communautaire.»

Le maire a rappelé que la balle est maintenant dans le camp du ministère de la Santé. «Si ce sont les modulaires, ça prend de l’argent pour l’infrastructure et le personnel et ça doit venir de Québec», a-t-il ajouté. Il a ajouté que la Ville est prête à accueillir des modulaires sur le site de l’aréna Guertin. Le maire souhaite une annonce rapidement pour que l’aménagement puisse débuter ce printemps.