Isabelle Chartrand
Isabelle Chartrand

Isabelle Chartrand : Une fille qui a des tripes

Caroline Barrière
Caroline Barrière
Le Droit
Quand Isabelle Chartrand a reçu le verdict du médecin en 2001, elle a cru que le ciel venait de lui tomber sur la tête. Elle était atteinte de colite ulcéreuse, une maladie inflammatoire de l'intestin.
Elle décide alors de chercher des témoignages de personnes qui, comme elle, ont vu leur quotidien basculé. « Mais il n'y avait presque rien en français. Je savais qu'il y avait bien des gens dans la même situation que moi. J'ai lancé un site Internet d'informations et de témoignages », explique-t-elle.
C'est grâce à son site Café colite qu'elle méritait, en novembre, le titre de Québécoise « qui se remue le plus les tripes » de la Fondation des maladies inflammatoires de l'intestin. Plus de 2000 visiteurs provenant du Québec et du Canada mais également de France, de Belgique et de Suisse partagent leur expérience avec la maladie. « Le site a évolué afin de soutenir ceux qui viennent d'être diagnostiqués. On parle du corps mais c'est aussi quelque chose de très émotionnel », ajoute-t-elle.
Depuis sept ans, elle consacre environ une heure par jour à son site. Selon elle, l'information qui y circule permet de démystifier et de comprendre l'ampleur de la maladie. « C'est un sujet difficile à aborder quand on parle de diarrhées, de pus, de douleurs et de crampes. Les gens ne sont pas toujours à l'aise d'en discuter avec leur famille et leur conjoint. »
La colite est une maladie chronique qui a complètement transformé la vie d'Isabelle Chartrand. Elle est restée un an à la maison avant de pouvoir terminer ses études de peine et de misère. « On dit adieu à notre vie normale. On s'isole et on ne veut plus sortir de la maison ni travailler. Tu n'oses plus faire de sport ou aller au cinéma. C'est comme une épée de Damoclès qui pend au-dessus de ta tête. »
Depuis quelques années, Isabelle Chartrand est en rémission totale. Elle a pu retrouver sa vie d'avant mais continue toujours de prendre des médicaments.
La colite ulcéreuse s'explique par la formation d'ulcères sur la paroi du colon. Elle peut-être traitée grâce à des médicaments mais encore faut-il trouver lesquels. Il existe une autre maladie de l'intestin — la maladie de Crohn — qui s'attaque plutôt à n'importe quelle partie du tube digestif et non pas seulement au colon. Plus de 200 000 Canadiens, hommes, femmes et enfants, souffrent de ces maladies débilitantes dont plus de 48 000 cas sont répertoriés au Québec.