Insolite

Une montre végétale pour illustrer la fragilité de la nature

GENÈVE - La marque horlogère suisse H. Moser a présenté lundi au salon de Genève une montre végétale, couverte de lichens, mousses et fleurs des Alpes pour illustrer la fragilité de la nature face au changement climatique.

Sa durée de vie dépendra du soin qui lui est apporté, précise cette petite marque de luxe qui a pris l’habitude de dévoiler chaque année une pièce unique pour se démarquer sur ce salon.

La montre, appelée Moser Nature, un jeu de mots par rapport la version anglaise de l’expression Mère Nature (Mother Nature) est conçue pour durer, être transmise comme n’importe quelle montre de luxe, à condition toutefois de savoir en prendre soin, insiste la marque.

«C’est un projet que nous avons lancé il y a dix-huit mois», expliqué Édouard Meylan, son directeur général, lors d’un entretien avec l’AFP au salon international de la haute horlogerie (SIHH).

«Nous avions fait des croquis, mais il y a encore trois mois je n’étais pas encore certain que le projet puisse voir le jour. Et puis un jour, notre responsable technologique, qui aime aussi beaucoup jardiner, est arrivé avec une solution», retrace-t-il.

Cette montre mécanique est construite autour d’un boîtier en acier de 42 millimètres parsemé de mousses, cressons et minuscule echeverias. Son cadran est fabriqué à partir de pierres et lichens des Alpes tandis qu’un fin gazon pousse sur le bracelet, qui doit être entretenu à l’aide d’une mini-tondeuse.

+

Insolite

Son mari privé de salaire en raison du «shutdown», elle gagne à la loterie

NEW YORK - Son mari est momentanément sans salaire à cause du «shutdown», mais elle gagne à la loterie: l’épouse d’un fonctionnaire actuellement au chômage technique du fait de la paralysie du gouvernement fédéral a remporté 100.000 dollars américains et une voiture en Virginie.

«J’ai pleuré. Je n’arrivais pas à y croire», a expliqué Carrie Walls à la loterie de Virginie après avoir appris qu’elle avait gagné au tirage de ce jeu en fin de semaine dernière, selon un communiqué de la Virginia Lottery.

Outre les 100.000 dollars, cette résidente de la petite ville d’Ashburn, à moins de 50 kilomètres de Washington, a également reçu une voiture de modèle Ford Expedition.

L’essentiel des recettes de la loterie de Virginie contribue à financer les écoles publiques de l’État, auxquelles elle a reversé 600 millions de dollars en 2018.

Quelque 800.000 employés fédéraux sont au chômage technique ou travaillent sans toucher de salaire depuis 24 jours, le président Donald Trump et les parlementaires démocrates ne parvenant pas à s’entendre sur un projet de budget.

Vendredi, le Congrès a voté une loi garantissant aux employés fédéraux qu’ils soient payés rétroactivement une fois le «shutdown» terminé.

Insolite

Des phoques secourus dans une ville de Terre-Neuve où ils se promenaient

RODDICKTON, Terre-Neuve-et-Labrador — Les autorités fédérales des Pêches ont secouru au moins huit phoques dans une ville de Terre-Neuve où des dizaines de mammifères marins envahissent les rues depuis plus d’une semaine.

La mairesse de Roddickton, Sheila Fitzgerald, a indiqué dimanche qu’il restait encore plusieurs phoques dans la ville, mais elle s’est dite satisfaite que le ministère des Pêches travaille à les attraper pour les réintégrer dans l’océan.

Insolite

Des contrôleurs canadiens achètent de la pizza pour leurs homologues américains

Des contrôleurs aériens canadiens achètent des pizzas à leurs homologues américains en signe de soutien dans le contexte de la paralysie partielle du gouvernement américain.

Peter Duffey, président de l'Association canadienne du contrôle du trafic aérien (ACCTA), a affirmé que l'initiative a été lancée lorsque des employés du centre de contrôle d'Edmonton ont décidé de recueillir de l'argent pour acheter des pizzas aux contrôleurs à Anchorage, en Alaska.

D'autres installations à travers le Canada ont décidé de se joindre au mouvement et l'idée a fait boule de neige.

«Nous avons rapidement constaté que nos membres achetaient des pizzas à tout-va pour les collègues des États-Unis», a déclaré M. Duffey dimanche en entrevue téléphonique.

«Dans l'état actuel des choses, je pense que nous avons 36 établissements qui ont reçu des pizzas du Canada, et ce nombre augmente chaque heure», a-t-il ajouté.

M. Duffey estimait dimanche après-midi que quelque 300 pizzas avaient été reçues par les contrôleurs américains.

Il a souligné que de nombreux membres du syndicat cherchaient un moyen de manifester leur solidarité avec leurs collègues américains. Quelque 10 000 d'entre eux travaillent sans rémunération depuis la fin décembre en raison de la paralysie partielle du gouvernement fédéral causée par l'impasse des discussions sur la sécurité à la frontière et le projet de mur cher au président Donald Trump.

Leur syndicat a déposé une plainte devant un tribunal fédéral à Washington vendredi, demandant une ordonnance contraignant le gouvernement à leur payer ce qui leur est dû.

«Le contrôle du trafic aérien est un travail très stressant», a fait valoir M. Duffey.

«Ils disent que vous devez avoir raison à 100 pour cent, 100 pour cent du temps. Les gens n'ont pas besoin du stress supplémentaire de s'inquiéter de la façon de payer leurs hypothèques et leurs factures d'épicerie», a-t-il souligné.

Il a précisé qu'un donateur canadien anonyme a versé 500 $ au fonds pour la pizza, tandis qu'un autre a acheté à lui seul les repas pour deux installations situées à Phoenix, en Arizona, pour les remercier de «prendre soin de tous les "snowbirds" de l'Ouest du Canada qui s'y rendent pour l'hiver».