Insolite

La Première dame du Brésil plonge dans un lac pour sauver son chien

BRASILIA - La Première dame du Brésil, Marcela Temer, a sauté tout habillée dans un lac du parc du palais présidentiel pour sauver son chien, provoquant une cascade de moqueries sur les réseaux sociaux.

L’ancienne reine de beauté de 34 ans a sauté quand elle a vu que Picoly, son Jack Russell, n’arrivait pas à retrouver la terre ferme après être entré dans l’eau à la poursuite de canards.

L’incident a eu lieu le 22 avril à Brasilia, mais vient seulement d’être rendu public. Lundi soir, c’est devenu l’un des sujets les plus commentés sur Facebook, Twitter ou YouTube.

Michel Temer étant l’un des présidents les plus détestés que le Brésil ait jamais eus, le blogueur de gauche Leonardo Stoppa a estimé que Marcela Temer avait en fait voulu sauver le canard, «l’un des derniers soutiens de Temer».

Un autre internaute, Jose Simao, a tweeté: «Le chien de Marcela a fait une tentative de suicide parce qu’il ne pouvait plus supporter Temer!», un chef d’État visé par des enquêtes pour corruption, souvent caricaturé en vampire et qui a 43 ans de plus que sa jeune épouse.

Insolite

Un hôpital sur rails à la rescousse du système de santé

JALORE, Inde — Lorsque le Lifeline Express est entré dans la gare de la petite ville indienne assoupie de Jalore au Rajasthan (ouest), Bhagwana Ram Prajapat attendait anxieusement de pouvoir monter à bord de ce miraculeux train-hôpital.

Ce grand-père de 55 ans cherchait désespérément un traitement pour le bec-de-lièvre de son petit-fils, dans un pays au système public de santé délabré. La venue dans sa localité de ce convoi de wagons bleu ciel, décorés de peintures florales et d’un arc-en-ciel, lui a alors semblé un signe divin.

«Nous attendons de pouvoir faire opérer l’enfant depuis qu’il est né il y a un an et demi», explique-t-il alors que son petit-fils est convoyé à la salle d’opération d’un des sept wagons reconvertis. Dans les étroits couloirs, des patients attendent.

Depuis plus d’un quart de siècle, le Lifeline Express sillonne l’Inde pour offrir des traitements médicaux gratuits dans les zones reculées. Plus d’un million de patients y sont montés, pour des afflictions allant des cataractes aux cancers, leur épargnant des centaines de kilomètres pour trouver un hôpital digne de ce nom.

Le train passe un mois dans chaque district avant de se mettre en branle vers une nouvelle destination, apportant une bouffée d’oxygène aux malades pauvres qui n’ont pas accès au système de soins.

«Nous pensions que nous allions devoir voyager partout et dépenser beaucoup d’argent. Mais c’est une bénédiction de Dieu que cet hôpital soit venu à nous», se réjouit Bhagwana Ram Prajapat.

«Je m’inquiétais de la façon dont ils allaient pratiquer une chirurgie dans un train. Mais lorsque nous sommes venus ici et avons vu les équipements, il n’y a plus eu aucun doute.»

Les centres sanitaires financés par l’État forment la colonne vertébrale du système de santé indien. Mais le manque de fonds, d’infrastructures et de médecins font que près de 70% du 1,25 milliard d’habitants n’ont pas accès facilement aux soins.

Actualités

Un robot pour les chiens

Kolony Robotique, une entreprise en démarrage, lance une campagne de sociofinancement de 45 jours afin de faire la promotion de leur premier robot MIA.

Ce dernier est destiné à divertir les animaux de compagnie dans les maisons de particuliers en distribuant des récompenses. Il a été créé dans le but de diminuer l’anxiété de séparation vécue par les chiens et les chats. 

Mikaël Simard et Pascal Tremblay ont tenu une soirée de lancement de leur campagne, jeudi soir.

Insolite

L'ascension d'une excavatrice

Une délicate opération s’est déroulée jeudi matin sur le chantier d’un futur immeuble à condominiums du constructeur Brigil, sur l’avenue Parkdale, à Ottawa.