Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le style gréco-romain classique est celui des plus célèbres monuments de la capitale américaine comme la Maison-Blanche, le Capitole (photo) où siège le Congrès ou encore le Lincoln Memorial.
Le style gréco-romain classique est celui des plus célèbres monuments de la capitale américaine comme la Maison-Blanche, le Capitole (photo) où siège le Congrès ou encore le Lincoln Memorial.

Trump ordonne que les futurs bâtiments fédéraux soient «beaux»

AFP
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
WASHINGTON - Les futurs bâtiments fédéraux américains devront être «beaux», soit construits de préférence dans le style gréco-romain classique, a ordonné lundi par décret le président sortant Donald Trump à un mois de la fin de son mandat.

Le décret présidentiel qui vise à promouvoir «une magnifique architecture fédérale citoyenne» spécifie que le style «classique» et les autres styles architecturaux «traditionnels» devront être «privilégiés plutôt que déconseillés» dans la construction de nouveaux bâtiments fédéraux.

C'est notamment le style des plus célèbres monuments de la capitale américaine comme la Maison-Blanche, le Capitole où siège le Congrès ou encore le Lincoln Memorial.

Le gouvernement américain a «en grande partie arrêté de bâtir de beaux bâtiments» assure le décret, critiquant «le mélange disparate» de constructions publiques observable à Washington notamment celles édifiées après 1950.

Le style gréco-romain classique est celui des plus célèbres monuments de la capitale américaine comme la Maison-Blanche (photo), le Capitole où siège le Congrès ou encore le Lincoln Memorial.

Dans sa première version, le texte prévoyait d'interdire la construction de bâtiments dans un autre style architectural que le style gréco-romain, provoquant un tollé chez certaines associations d'architectes.

Bien que plus flexible, l'initiative a été vivement critiquée par l'association d'architectes de l'American Institute, qui s'est dite «consternée».

«Les habitants devraient avoir le droit et le devoir de décider eux-mêmes du style d'architecture qui correspond le mieux à leurs besoins», a indiqué le directeur de l'organisation, Robert Ivy, dans un communiqué.

Donald Trump, qui était promoteur immobilier avant de devenir président des États-Unis, s'est paradoxalement fait connaître par sa construction de bâtiments modernes faits de verre, d'acier et de moult moulures dorées.