Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
À Blagovechtchensk, en Extrême-Orient, la clinique de chirurgie cardiaque a pris feu en fin de matinée. Au même moment, une équipe de huit personnes opéraient le coeur d’un patient au rez-de-chaussée.
À Blagovechtchensk, en Extrême-Orient, la clinique de chirurgie cardiaque a pris feu en fin de matinée. Au même moment, une équipe de huit personnes opéraient le coeur d’un patient au rez-de-chaussée.

En Russie, des médecins terminent une opération à coeur ouvert en plein incendie

Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
Ils ne pouvaient pas s’arrêter malgré les flammes: en Russie, des chirurgiens ont terminé vendredi avec succès une opération à coeur ouvert alors que leur hôpital était ravagé par un incendie.

À Blagovechtchensk, en Extrême-Orient, la clinique de chirurgie cardiaque a pris feu en fin de matinée, provoquant l’évacuation de 128 personnes et remplissant le bâtiment de fumée. Au même moment, une équipe de huit personnes opéraient le coeur d’un patient au rez-de-chaussée.

«On ne pouvait pas l’interrompre […] il fallait sauver cette personne et nous avons tout fait au plus haut niveau. L’opération a été entièrement terminée et sans difficulté», a déclaré Valentin Filatov, le médecin en charge, à la télévision Rossiya 24.

«Il n’y avait aucune panique», a abondé une autre soignante, Antonina Smolina.

Selon les services de secours, un câble électrique a été posé par leurs soins jusqu’à la salle d’opération alors que l’électricité était coupée dans le bâtiment et des ventilateurs ont été installés pour évacuer la fumée.

«La maîtrise de l’incendie a été compliquée par le fait que […] le feu était actif sur toute la surface, soit 1600 mètres carrés», a expliqué Konstantin Rybalko, vice-directeur du Service des situations d’urgence de la région, dans une vidéo diffusée par les autorités.

Une fois la procédure terminée et après s’être assuré que rien ne menaçait la vie du patient, les soignants l’ont évacué et ont quitté le bâtiment en feu avec lui, pour le transférer vers un autre hôpital, selon les autorités locales.

Le feu, dû à un problème électrique selon les premières conclusions, a été maîtrisé et il n’y a eu aucune victime.

Les autorités locales ont promis de décorer les médecins qui ont continué l’opération et les pompiers qui ont éteint l’incendie.