L’un des rares exemplaires du timbre chinois «Le pays tout entier est rouge» aurait été volé lors de l’audacieux cambriolage. Ce timbre émis par la Chine en 1968 avait été rapidement retiré de la circulation parce que le territoire de Taiwan avait été laissé en blanc par erreur. Un des neuf exemplaires connus de ce timbre a été vendu pour près de 2,7 millions $CAN en 2018, ce qui en faisait l’un des timbres les plus chers sur la planète à ce moment.. 
L’un des rares exemplaires du timbre chinois «Le pays tout entier est rouge» aurait été volé lors de l’audacieux cambriolage. Ce timbre émis par la Chine en 1968 avait été rapidement retiré de la circulation parce que le territoire de Taiwan avait été laissé en blanc par erreur. Un des neuf exemplaires connus de ce timbre a été vendu pour près de 2,7 millions $CAN en 2018, ce qui en faisait l’un des timbres les plus chers sur la planète à ce moment.. 

700 millions$ de timbres et de calligraphies dérobés lors d’un cambriolage à Hong Kong

Agence France-Presse
HONG KONG — Un cambrioleur a réussi à dérober à Hong Kong, en plein jour, une collection de timbres et de calligraphies estimée à près de 700 millions de dollars canadiens, a-t-on appris mercredi de source policière.

Le voleur est parvenu à s’introduire dans un appartement du collectionneur chinois Fu Chunxiao, dans un immeuble de 16 étages du quartier très animé de Kowloon où il a commis en deux heures l’audacieux vol, a précisé la source à l’AFP.

Le South China Morning Post rapporte que la valeur totale du butin s’élève à quatre milliards de dollars hongkongais (435 millions d’euros). Il inclut notamment une calligraphie réalisée par Mao Tsé-toung et cinq timbres très précieux.

Membre de la Société de philatélie de Hong Kong, M. Fu se trouvait en Chine continentale au moment du cambriolage commis le 10 septembre, selon la source policière.

Le South China Morning Post rapporte que la valeur du butin n’a été établie qu’une fois que la fille de M. Fu était rentrée à Hong Kong pour aider les enquêteurs.

Les biens de valeur dérobés se trouvaient dans un tiroir fermé à clé dans l’appartement, rapporte le quotidien.

L'immeuble de Hong Kong où le cambriolage a été réalisé.