Actualités

Des ateliers pour tous... même les journalistes!

TROIS-RIVIÈRES — Mercredi 14 novembre 2018, les policiers sont appelés à l’Université du Québec à Trois-Rivières à la suite de la découverte du corps inanimé d’une femme. À première vue, cette mort suspecte serait le résultat d’un geste volontaire, mais les observations des enquêteurs permettent d’envisager qu’il s’agirait plutôt d’un meurtre camouflé...

Des spécialistes en criminalistique sont alors dépêchés sur les lieux afin recueillir des indices qui permettront de résoudre cette nébuleuse histoire. Petit détail, les membres de l’escouade CSI – UQTR sont des représentants des médias régionaux qui avaient été invités à participer à un atelier d’initiation à la criminalistique mis sur pied par le laboratoire de recherche en criminalistique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Insolite

Des policiers découvrent un lionceau dans une Lamborghini à Paris

PARIS - Des policiers français qui avaient intercepté une Lamborghini pour une infraction au code de la route ont eu toute une surprise en découvrant un lionceau sur la banquette arrière.

Des militants pour les droits des animaux soulignent que les petits félins sont de plus en plus fréquemment achetés ou loués par des gens intéressés à prendre des égoportraits spectaculaires.

Le lionceau est âgé de moins de deux mois, et il serait probablement mort si les policiers ne l’avaient pas secouru en interpellant la luxueuse voiture sur les Champs-Élysées lundi.

La directrice de la Fondation 30 millions d’amis, qui s’occupe maintenant du lionceau, a expliqué à l’Associated Press mercredi qu’on pouvait acheter un bébé lion dans un cirque pour seulement 300 euros (450 $ CAN).

Selon Reha Hutin, cette «mode» semble être arrivée en France en provenance des pays du Golfe, où des nantis se prennent en photo en compagnie d’un petit félin dans des voitures de luxe avant d’abandonner l’animal lorsqu’il devient trop gros. Elle affirme que trois lionceaux ont été sauvés depuis un mois en France, et six depuis le début de l’année.

Un vétérinaire qui a examiné le lionceau l’a trouvé affaibli. Il avait aussi une blessure à une patte et avait perdu le bout de sa queue. Il a été placé en quarantaine dans un refuge animalier à l’est de Paris et sera éventuellement présenté aux deux lionceaux secourus en octobre.

La Fondation 30 millions d’amis a intenté une poursuite contre le conducteur de la voiture, qui a été arrêté.

Insolite

Arbitre de soccer suspendu après avoir improvisé un «roche, papier, ciseau»

LONDRES — Comment tirer à «pile ou face» sans pièce de monnaie? L’arbitre David McNamara, confronté à cet «oubli» au moment du tirage au sort d’un match de championnat d’Angleterre dames de football, a innové en proposant un «roche, papier, ciseau» aux capitaines, ce qui n’a pas plu à la Fédération, qui l’a suspendu trois semaines.

Le 26 octobre, M. McNamara est aux commandes de Manchester City-Reading, une rencontre de première division féminine.

Pas de chance, l’arbitre a laissé sa pièce de monnaie au vestiaire. Mais au lieu de retourner la chercher, ou trouver une alternative, M. McNamara convoque les deux capitaines pour effectuer le tirage au sort à temps, et leur demande de se départager à «roche, papier, ciseau», devant deux assistants mi-gênés, mi-hilares, et surtout sous l’oeil des caméras.

Les deux capitaines, parfaitement sérieuses, jouent le jeu, et la «roche» de Steph Houghton (City) l’emporte sur le «ciseau» de Kirsty Pearce (Reading).

La scène en reste là, et les joueuses débutent le match. Seules quelques vidéos tournent sur les réseaux sociaux.

Insolite

T-shirt et explosion nucléaire: les gérants des rois de la K-pop BTS s’excusent

SÉOUL - Les gérants de BTS, boys band adulé de Corée du Sud, se sont répandus en excuses après une controverse née sur le lucratif marché japonais à cause d’un T-shirt porté par l’un des chanteurs et montrant une explosion nucléaire.

Dans un communiqué en 1.000 mots publié en coréen, en anglais et en japonais, Big Hit Entertainment a présenté à plusieurs reprises «ses excuses les plus sincères».

Les gérants ont tenté de protéger les sept garçons idolâtrés par une armée d’admirateurs dans le monde entier en assumant toutes les responsabilités de l’affaire, ajoutant: «Big Hit ne tolère aucune activité de guerre ou l’utilisation d’armes atomiques».

En réponse à d’autres accusations selon lesquelles BTS s’est servi de symboles nazis, la société s’est dite opposée aux organisations «tendant à l’extrémisme politique et aux croyances totalitaires, y compris le nazisme».

Physique avenant, tenues soignées et chorégraphies méticuleusement orchestrées, les vedettes de BTS sont l’une des exportations musicales les plus lucratives de Corée du Sud.

Ils ont vendu 380.000 billets pour leur tournée japonaise en cours. Leurs singles s’arrachent à des centaines de milliers d’exemplaires.

Ce qui n’empêche que les Coréens conservent des souvenirs plus qu’amers de l’occupation brutale par le Japon de la péninsule entre 1910 et 1945, date de la capitulation japonaise précipitée par les bombardements atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

Les contentieux historiques continuent de peser lourd sur les relations entre les voisins, deux démocraties alliées des États-Unis aux liens économiques et culturels forts.

La semaine dernière, la chaîne de télévision japonaise Asahi avait annulé une représentation de BTS après la publication d’une photo d’un de ses membres, Jimim, portant le T-shirt en question.

On y voyait deux photos, le champignon d’une explosion nucléaire ainsi que des Coréens célébrant la libération, avec en lettres majuscules un message répété à de multiples reprises: «PATRIOTISM OUR HISTORY LIBERATION KOREA».

Tandis que la querelle s’envenimait, des images d’un concert datant de 2017 ont émergé, montrant les garçons de BTS en uniforme et agitant des drapeaux qui, selon leurs critiques, rappelaient les symboles nazis. Des photos de 2014 sont également apparues, montrant le leader RM coiffé d’une casquette avec une tête de mort SS.

+

Insolite

Une pilote aurait vu un ovni au large de l’Irlande

MONTRÉAL — Une pilote partie de Montréal aux commandes d’un appareil de la British Airways a aperçu un phénomène lumineux inexpliqué au large des côtes de l’Irlande.

L’incident s’est produit vendredi dernier, le 9 novembre. La pilote a communiqué avec la tour de contrôle de la ville de Shannon vers 6 h 47, heure locale, pour demander si des manoeuvres militaires avaient lieu dans le secteur, puisqu’elle avait aperçu quelque chose «qui se déplaçait si rapidement», selon ce que rapporte mardi la BBC britannique.

Les contrôleurs aériens lui ont répondu qu’il n’y avait pas d’exercices militaires.

La pilote aurait fait état d’une «lumière très vive» et d’un objet qui s’est approché du côté gauche de son appareil, avant de filer vers le nord à pleine vitesse.

Un autre pilote, cette fois du transporteur aérien Virgin, s’est joint à la conversation pour décrire «de multiples objets suivant essentiellement la même trajectoire». Il s’est demandé s’il pouvait s’agir de météorites qui rentraient dans l’atmosphère. Ce pilote a décrit à sa droite «deux lumières vives» qui ont ensuite rapidement pris de l’altitude.

Un pilote a évoqué une «vitesse astronomique, comme Mach 2».

L’Autorité irlandaise de l’aviation a ouvert une enquête.

Insolite

L’armée devra acheter la production de noix de cajou en Tanzanie

NAIROBI - Le président tanzanien John Magufuli a ordonné à l’armée d’acheter toute la production nationale de noix de cajou de la saison en cours, après que les négociants privés eurent refusé de rémunérer les agriculteurs au prix fixé par le gouvernement.

Le président Magufuli a ordonné à l’armée d’acheter la production à un prix de 3.300 shillings tanzaniens (1,91 $CAN) le kilo, bien supérieur à celui qu’étaient prêts à payer les négociants, accusés d’offrir un prix insuffisamment rémunérateur aux producteurs, selon un communiqué publié lundi.

En octobre, il avait décrété un doublement du prix, alors fixé à 1.500 shillings le kilo et qui, selon les agriculteurs, ne couvrait même pas les coûts de production.

Mais les négociants ont refusé de s’ajuster sur ce prix, ce qui a motivé la décision du chef de l’État, lequel a dénoncé «les tergiversations des opérateurs privés qui, par ailleurs, offrent des prix très bas».

La noix de cajou est une des principales cultures d’exportation de la Tanzanie.

M. Magufuli a demandé à la Banque tanzanienne de développement de l’Agriculture (Tanzania Agricultural Development Bank) de «débloquer les fonds nécessaires pour l’achat de ces noix de cajou et à l’armée de déployer ses éléments pour acheter toute cette production», ajoute le communiqué.

Samedi, M. Magufuli avait renvoyé le ministre de l’Agriculture, Charles Tizeba, et celui du Commerce, Charles Mwijage, accusés d’avoir «manqué à leurs obligations» dans la gestion de cette filière.

Le chef de l’État tanzanien a également décidé que l’exploitation de l’usine de transformation des noix de cajou, où elles sont décortiquées, propriété de l’État tanzanien, serait confiée à l’armée.

Le gouvernement tanzanien table sur une production nationale de 210.000 à 220.000 tonnes pour l’année 2018.

«Nous allons acheter toute la production, nous chercherons ensuite des acheteurs et nous consommerons ce qui ne pourra pas être vendu», a assuré M. Magufuli dans le communiqué.

Sa décision a été critiquée par des hommes d’affaires et l’opposition, qui l’accusent d’aller à l’encontre de la politique officielle du gouvernement de libéralisation du commerce.

Depuis son élection en octobre 2015, M. Magufuli est souvent entré en conflit avec des entreprises du secteur privé, qu’il accuse régulièrement de léser les Tanzaniens.

Insolite

Pourchassés par des lions, 400 buffles se noient au Botswana

GABORONE - Plus de 400 buffles sont morts noyés dans la rivière Chobe, dans le nord du Botswana sur la frontière avec la Namibie, après avoir été pourchassés par une horde de lions, a indiqué le ministère botswanais de l’Environnement.

Selon les autorités des deux pays, «un troupeau exceptionnellement grand de buffles paissait en Namibie quand, pris de panique, les animaux se sont précipités dans la rivière Chobe», a indiqué un communiqué du ministère publié mercredi soir.

«Les premières indications montrent qu’ils étaient pourchassés par une horde de lions», ajoute le ministère, selon lequel «plus de 400 buffles se sont noyés dans la bousculade et après être tombés des rives abruptes de la rivière».

L’incident, selon les médias botswanais, s’est déroulé mardi soir.

Les noyades de masse de ce genre sont assez fréquentes, ajoute le ministère botswanais de l’Environnement, des Ressources naturelles et du Tourisme.

+

Monde

Avortement, pot, lévriers: les autres scrutins...

WASHINGTON — En marge des élections de mi-mandat, les Américains votaient aussi mardi sur une pléiade d’initiatives locales comme la légalisation de l’usage récréatif du cannabis, la limitation du droit à l’avortement ou l’interdiction des courses de lévriers.

Cannabis 

Le Michigan est devenu le 10e État américain à légaliser l’usage récréatif du cannabis. Une taxe de 10 % est imposée sur les ventes de marijuana, pour financer les autorités locales et les investissements dans l’éducation et les transports.

La consommation du cannabis pour raison médicale a été légalisée dans le Missouri - qui a instauré une taxe de 4 % sur les ventes pour financer l’aide médicale aux vétérans - et dans l’Utah.

Avortement 

Les électeurs de l’Alabama ont approuvé un amendement à la Constitution de cet État du sud qui donne les mêmes droits à un foetus qu’à une personne née. Le texte précise que l’État «ne protège pas le droit à pratiquer l’avortement ou l’obligation de financer l’avortement». L’Alabama ne fait pas d’exception en cas d’inceste, de viol ou de danger pour la mère.

La Virginie occidentale a également approuvé une mesure interdisant le financement public de l’avortement, qui n’est plus protégé par la Constitution.

Pour les défenseurs du droit des femmes, ces décisions pourraient mener à l’interdiction de l’avortement si la Cour suprême, où les juges conservateurs sont en majorité, revenait sur l’arrêt historique Roe v. Wade qui a légalisé l’avortement aux États-Unis en 1973.

Justice 

La Louisiane a mis un terme à une mesure raciste qui permettait à un jury de prononcer un verdict de culpabilité à la majorité (10 sur 12) plutôt qu’à l’unanimité dans des procès criminels. La loi était inscrite depuis 1898 dans la Constitution de l’État et avait pour objectif de «perpétuer la suprématie de la race anglo-saxonne en Louisiane». L’Oregon autorise également les décisions à la majorité du jury, sauf pour les procès pour meurtre.

En Floride, les condamnés ayant purgé leur peine ou étant en liberté conditionnelle après une condamnation - sauf pour viol et meurtre - retrouveront automatiquement leur droit de vote. Environ 1,5 million de personnes sont concernées par la mesure dans cet État qui a fait basculer plusieurs élections présidentielles.

Dans le Colorado, les électeurs ont approuvé un amendement supprimant une disposition qui permettait de punir des crimes par «l’esclavage» ou «la servitude involontaire».

Environnement 

Le Nevada a approuvé une mesure obligeant les producteurs publics d’électricité à augmenter leur part d’énergies renouvelables de 20 % actuellement à 50 % d’ici 2030. Le projet de loi doit être définitivement adopté lors d’un vote en 2020.

La Floride a interdit les forages en haute mer dans les eaux appartenant à l’État et l’usage des cigarettes électroniques sur les lieux de travail.

La Californie s’est prononcée pour l’abandon du changement d’heure en vigueur depuis 1974, le premier pas d’un long processus législatif qui n’aboutira peut-être jamais.

Animaux 

En Floride, les électeurs se sont prononcés pour l’interdiction d’ici 2020 des courses de lévriers dans l’État, des compétitions jugées cruelles pour les défenseurs des animaux. La Floride compte 12 des 18 cynodromes des États-Unis, alors que 40 États américains interdisent les paris sur de telles courses.

La Californie a approuvé une initiative assurant aux volailles pondeuses ainsi qu’aux veaux et porcs destinés à la boucherie une surface au sol minimum afin de leur garantir une liberté de mouvement et des conditions de vie satisfaisantes. La loi doit entrer en vigueur à partir de 2020.

En revanche, l’Alaska a refusé l’interdiction des projets menaçant l’habitat des poissons venant se reproduire dans ses eaux (saumons, truites arc-en-ciel...) et le durcissement des règles en vigueur pour l’implantation de projets industriels.

Salaire minimum 

Le Missouri a approuvé une hausse du salaire horaire minimum, actuellement de 7,83 dollars, à 12 dollars en 2023. En Arkansas, il passera de 8,50 dollars de l’heure à 11 dollars d’ici 202l.

Dix Commandements 

L’Alabama a autorisé l’affichage des 10 Commandements dans les écoles et dans d’autres bâtiments publics.

Insolite

La plus ancienne peinture figurative provient d’Asie

PARIS - Vieille de 40.000 ans et quelque peu énigmatique: la peinture d’un animal ornant une grotte de Bornéo vient de révéler son grand âge devenant «la plus ancienne oeuvre figurative connue» et confirmant que l’art rupestre n’est pas une invention purement européenne.

«Nous avons daté des peintures rupestres de Bornéo et déterminé que l’art figuratif s’y est développé il y a au moins 40.000 ans, plus ou moins en même temps qu’en Europe», explique à l’AFP Maxime Aubert de l’université australienne Griffith, coauteur de l’étude.

Ce trésor (au milieu de milliers d’autres) avait été découvert dans une grotte de la province de Kalimantan, la partie indonésienne de l’île de Bornéo, par le Français Luc-Henri Fage, dans les années 1990. Mais seules de récentes avancées en matière de datation ont permis de déterminer qu’il s’agissait de la «plus ancienne oeuvre figurative connue».

Elle représente un gros animal, non identifié, dont on distingue le corps épais et quatre pattes fines. «Probablement un banteng», un boeuf sauvage d’Asie, estime Maxime Aubert. «C’est incroyable de voir ça. C’est une fenêtre intime sur le passé».

Le bovidé nous apparaît dans les tons rouge-orangé, mais les chercheurs soupçonnent que les artistes avaient plutôt choisi le violet. Les pigments auraient viré au cours du temps.

Selon l’étude publiée mercredi dans la revue Nature, cette découverte conforte l’idée que l’art rupestre, l’une des plus importantes révolutions de l’histoire culturelle de l’homme, n’est pas apparu en Europe (comme nous l’avons longtemps pensé), mais en même temps à deux extrémités du globe.

Artistes voyageurs

Maxime Aubert et ses collègues avaient déjà fait vaciller la traditionnelle vision européocentrée en annonçant en 2014 avoir découvert, sur l’île indonésienne de Sulawesi, une main humaine peinte en négatif vieille d’au moins 39.900 ans.

Si un disque rouge découvert dans la grotte d’El Castillo en Espagne est daté d’au moins 40.800 ans, la peinture figurative la plus ancienne retrouvée en Europe, un rhinocéros de la grotte Chauvet en France, aurait entre 35.300 et 38.800 ans.

«Qui étaient les artistes de Bornéo et ce qui leur est arrivé reste un mystère», note Pindi Setiawan, du Bandung Institute of Technology (ITB) en Indonésie et coauteur de l’étude, dans un communiqué de l’université Griffit.

La balance penche tout même vers les Homo Sapiens que l’on sait déjà présents sur l’île à cette époque. Et pour Maxime Aubert, «c’est sûrement le même groupe d’humains qui est ensuite allé à Sulawesi».

Des artistes voyageurs que le chercheur compte bien continuer à pister, notamment en enquêtant plus à l’Est vers l’Australie. N’écartant pas la possibilité de débusquer d’autres groupes d’artistes: «l’homme moderne était présent en Asie du Sud Est (et en Australie) il y a au moins 70.000 - 60.000 ans. Pourquoi n’a-t-on pas trouvé de peintures datant de cette époque ?», s’interroge-t-il.

De magnifiques personnages, longilignes et chevelus, se donnant souvent la main, ont été peints dans la même grotte il y a 20.000 ans. Fait troublant: c’est justement à cette époque que les Européens se sont également mis à représenter le monde des humains.

Insolite

Des passagers d’un avion se rebiffent contre une cargaison trop malodorante

JAKARTA - Une cargaison de durian, ces fruits asiatiques particulièrement malodorants, a provoqué l’immobilisation d’un appareil indonésien pendant une heure après une rébellion des passagers refusant de s’envoler en subissant sa puanteur.

Le durian est très prisé des gourmets du sud-est asiatique qui le considèrent comme le «roi des fruits» grâce à sa texture crémeuse et son goût similaire à certains fromages bleus, mais son odeur est comparée par ses détracteurs à celle des égouts, du vomi ou de chaussettes sales.

Il est interdit dans les lieux publics dans plusieurs pays d’Asie.

Les passagers du vol de Sriwijaya Air qui devait partir de Bengkulu sur l’île de Sumatra vers Jakarta lundi ont refusé d’embarquer, incommodés par l’odeur et inquiets du poids de la cargaison.

Le transporteur aérien a reconnu que les soutes de l’appareil étaient chargées de plus de deux tonnes du fruit malodorant, mais ont souligné que cette cargaison était sans danger et que l’odeur devait se dissiper une fois en vol.

«Le durian n’est pas considéré comme un produit dangereux dans les avions», a insisté Abdul Rahim, un responsable de la compagnie aérienne sur la chaîne Kompas TV mardi soir.

Il a mis la puanteur sur le compte de la chaleur inhabituelle et a souligné que le personnel avait pris des mesures, notamment en répandant de la poudre de café sur les fruits, pour tenter d’absorber l’odeur.

Finalement le transporteur aérien a débarqué la cargaison de durian et les passagers ont pu repartir une heure plus tard vers Jakarta.

L’aéroport de Bengkulu a indiqué que les procédures concernant le transport de durian seraient révisées pour éviter à l’avenir d’incommoder les passagers.