Le Droit
Au début du printemps, les réservoirs sont vides et peuvent accumuler les apports en eau de la crue printanière.
Au début du printemps, les réservoirs sont vides et peuvent accumuler les apports en eau de la crue printanière.

Inondations de 2017 et 2019: la gestion des réservoirs n’est pas en cause, selon les autorités

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Hydro-Québec et la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais (CPRRO) maintiennent que la gestion des réservoirs le long des rivières en Outaouais a été faite selon les règles aux printemps de 2017 et de 2019, et que les quantités d’eau exceptionnelles causées par les précipitations importantes et la fonte des neiges sont à l’origine des inondations records qu’a connues l’Outaouais ces deux années.