Cette année, la semaine de la Fierté dans la capitale, qui commence ce dimanche 18 août, mettra l’emphase sur l’inclusion.

Inclusion et diversité au menu de la semaine de la Fierté à Ottawa

Cette année, la semaine de la Fierté dans la capitale, qui commence ce dimanche 18 août, mettra l’emphase sur l’inclusion. Principalement, sur celle des jeunes et des familles.

« À la suite de commentaires reçus par la communauté, on a décidé de mettre l’emphase sur des événements qui sont plus centrés pour la famille et les jeunes, mais aussi qui sont plus sobres, donc plus loin des bars et de la scène de fête », indique Davy Sabourin, président du conseil d’administration de Fierté dans la capitale.

Cette année, c’est sous le thème Plein Feu que se déroulera la célébration annuelle allosexuelle.

« On met pleins feux sur les individus, les organismes et les organisations qui font avancer la cause du 2SLGBTQ+ tous les jours », explique M. Sabourin.

Alors qu’il en est à sa première expérience à titre de président du conseil d’administration de Fierté dans la capitale, Davy Sabourin souligne que jusqu’à maintenant, « ça se passe bien ».

« C’est certain qu’il y a plusieurs opinions divergentes sur ce qu’est la Fierté et ce que ça devrait être, confie-t-il. On fait face à des groupes haineux et à des enjeux de financement. Mais d’un autre côté, on a eu notre première Fierté hivernale, et généralement, je me suis émancipé en tant que président. On a aussi une super bonne équipe. [...] J’ai bien l’intention de me représenter lorsque mon mandat sera terminé. »

S’il a d’ailleurs décidé de s’investir dans cette cause, c’est particulièrement pour faciliter la « sortie du placard » chez les jeunes, à une ère où malgré certains progrès, plus de 70 pays criminalisent toujours l’homosexualité dans le monde.

« C’est important pour moi parce que mon père vient de la Jamaïque et ma mère est québécoise. Or, en Jamaïque, être homosexuel est encore criminel, dit-il. Moi, j’ai fait mon coming out à 21 ans, et je ne crois pas que les gens devraient attendre jusqu’à 21 ans avant de le faire parce qu’ils ont peur des représailles de la part de leur famille, de leurs amis ou encore de leur contexte social. »

Cette année, c’est sous le thème Plein Feu que se déroulera la célébration annuelle allosexuelle.

Les activités classiques telles que les levées du drapeau des deux côtés de la rivière des Outaouais (19 août), le défilé de la Fierté de la rue Bank à la rue Gladstone (25 août) et le pique-nique familial au parc Hintonburg (18 août) demeurent. Cependant, certaines additions font leur entrée au sein de la programmation.

« Une des nouveautés cette année sera la Fierté familiale, mentionne M. Sabourin. Tout de suite après le défilé du dimanche, des activités se dérouleront dans le parc Dundonald pour les familles de la communauté 2SLGBTQ+. Un bal de la Fierté sera aussi organisé pour les jeunes de moins de 25 ans. Ils pourront se promener sur le tapis rouge, il y aura des performances de drag locale, du burlesque et une danse. »

Les organisateurs de Fierté dans la capitale ont également pris certaines mesures afin de réduire leur empreinte écologique.

« On va réduire le recours aux bouteilles en plastique en installant des stations d’eau sur le site du festival, on va fournir des pailles compostables et on va aussi instaurer des stations de compost et de recyclage à travers le site », détaille Davy Sabourin.

La semaine de la Fierté dans la capitale se tiendra du 18 au 25 août prochains. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site web de Fierté dans la capitale au capitalpride.ca.

+

LA SEMAINE DE LA FIERTÉ À GATINEAU

La semaine de la Fierté, du 18 au 25 août, sera aussi célébrée à Gatineau à compter de lundi.

Pour marquer le début du festival, la Ville entend hisser un drapeau arc-en-ciel devant la Maison du Citoyen. La cérémonie, prévue de 10 h à 11 h, est ouverte à tous.

« C’est un bel effort de la Ville et c’est une bonne première étape », se réjouit Stéphanie Meunier, de Jeunesse Idem. L’organisme d’appui à la communauté allosexuelle locale coordonne l’essentiel des activités gatinoises de la Fierté dans la Capitale.

Le jeudi 22 août, dès 19 h, une fête avec BBQ, drag queens et activités familiales replongera la rue Laval dans les années 70.

À Aylmer, le 24 août, l’activité Craie-en-ciel sera tenue au Parc commémoratif, sur la rue Principale. Les membres de la communauté 2SLGBTQ+ et leurs alliés sont invités à dessiner à la craie des arcs-en-ciel et des messages de soutien et d’espoir. Un pique-nique gratuit aura également lieu.

« Culturellement, partager de la nourriture, c’est quelque chose de très rassembleur, indique Mme Meunier. Ça donne l’occasion aux gens de se rencontrer, de s’asseoir ensemble et de discuter. »

Du côté du Minotaure, deux soirées sont à marquer au calendrier. Le 21 août, le bar accueillera six artistes de poésie, de slam et d’humour à l’occasion d’un spectacle de stand-up. Le 24 août, la drag queen Mz. Horizon et ses invitées de Montréal, Québec et d’ici livreront des prestations explosives lors de la Soirée Cabaret Drag Fierté.

Pour de plus amples renseigments sur les activités offertes par Jeunesse Idem, rendez-vous sur la page Facebook de l’organisme.

La programmation de la Fierté dans la Capitale se trouve au capitalpride.ca.