Le remaniement ministériel auquel procédera le premier ministre Philippe Couillard mercredi matin sera important.

Important remaniement ministériel

Il y a ceux qui restent, ceux qui partent et ceux qui changeront de casquette.

Le remaniement ministériel auquel procédera le premier ministre Philippe Couillard mercredi matin sera important.

Il n’en demeure pas moins qu’il existe des indélogeables : Carlos Leitão restera aux Finances, tout comme Gaétan Barrette demeurera à la Santé et aux Services sociaux.

Dans un second cercle, on peut nommer François Blais, qui, bien qu’il perdra la responsabilité de la Capitale-Nationale, conservera son titre de ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Lucie Charlebois conservera aussi ses fonctions — elle qui prépare l’encadrement de la légalisation de la marijuana. C’est également le cas de Dominique Vien, qui restera au Travail où elle prépare la révision de la loi sur les normes du travail.

Véronyque Tremblay à la famille

Philippe Couillard et sa garde rapprochée ont été le plus loin possible dans cette difficile opération — si l’on tient pour acquis que les Finances et la Santé ne changeront pas de titulaire, non plus que l’Éducation, qui demeurera aux mains de Sébastien Proulx (pour prendre un autre exemple).

M. Proulx, qui gagnera la Capitale-Nationale, devrait cependant perdre la responsabilité de la Famille. Celle-ci devrait échoir à Véronyque Tremblay.

La députée de Chauveau ne sera pas la seule à accéder pour la première fois au Conseil des ministres. Sa collègue députée de Verdun, Isabelle Melançon, et le très structuré André Fortin, de la circonscription de Pontiac, devraient aussi goûter à cet honneur.

L’ex-ministre Robert Poëti devrait savourer sa revanche ce mercredi, lui qui a été éjecté du ministère des Transports et du Conseil des ministres en janvier 2016.

Le ministre Laurent Lessard devrait conserver l’Agriculture, mais il devrait être délesté des Transports. 

Heurtel à l’immigration, de Santis rétrogradée

Si des ministres sont inamovibles, ce n’est pas le cas de tous. Plusieurs changeront de responsabilités ce mercredi matin. Parmi eux, des figures de proue. Pensons à David Heurtel, qui officie à l’Environnement depuis les élections générales d’avril 2014.

Mardi, des informations l’envoyaient à l’Immigration en lieu et place de Kathleen Weil.

Outre Mme Weil, les ministres Luc Fortin, Dominique Anglade et Lise Thériault pourraient entre autres être mutés.

Rita de Santis, actuelle responsable de l’Accès à l’information, fera partie des rétrogradés. 

Le Conseil des ministres du gouvernement Couillard gonflera. Il compte actuellement 26 ministres.

Après la prestation de serment des membres de son nouveau Conseil des ministres à 10h, Philippe Couillard s’entretiendra à huis clos avec eux à partir de 11h. Ce rendez-vous ne sera pas trop long. Le premier ministre doit en effet être à Saint-Georges vers 15h30.