L'opération policière a débuté en milieu de matinée sur la rue de la Madeleine, à proximité des boulevards Labrosse et Maloney, dans le secteur Gatineau.
L'opération policière a débuté en milieu de matinée sur la rue de la Madeleine, à proximité des boulevards Labrosse et Maloney, dans le secteur Gatineau.

Important ratissage policier à Gatineau: plus de peur que de mal [PHOTOS et VIDÉO]

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Un siège policier de trois heures a pris fin lundi midi dans le secteur Gatineau, avec l’arrestation d’un homme aperçu avec une arme longue en main.

La vaste opération du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) s’est terminée sans heurt à 12h30, sur le boulevard Labrosse, au sud du boulevard Maloney.

Les autorités ont reçu l’appel d’un citoyen inquiet vers 9h30. Les policiers ont rapidement bouclé le secteur du boulevard Labrosse, entre les rues Charles-Desnoyers et la Madeleine.

Des résidents du secteur ont été évacués par mesure préventive.

À ce moment, le SPVG a écrit de sérieux avertissements sur les médias sociaux, invitant les résidents des environs de ne pas sortir. Certains ont été évacués par des policiers, car ils se trouvaient trop près de l’édifice à logements où un homme s’était barricadé.

Jusqu’à midi, des agents du groupe d’intervention tactique du SPVG ont surveillé de près le bâtiment, arme à la main. La pression est tombée à 12h10, lorsque des agents ont réussi à faire sortir le forcené.

Des policiers du SPVG lourdement armés se promènent dans le secteur. 

Les policiers ont répété au suspect de sortir avec les mains sur la tête. Ce dernier a finalement collaboré, et a été arrêté sans résister.

Les agents l’ont amené dans une voiture pour le transporter au poste.

Plusieurs véhicules du SPVG ont été dépêchés sur place.

Selon la porte-parole du SPVG, Renée-Anne St-Amant, l’arme serait une carabine à air comprimé.

Ce type d’arme de petit calibre peut avoir l’air d’une arme à feu plus puissante, ce qui peut induire en erreur et apeurer des citoyens.

Aucun acte de violence n’avait été rapporté en avant-midi, ont précisé les autorités.

Le suspect pourrait comparaître sous peu au palais de justice de Gatineau. La nature des chefs d’accusation n’a pas été précisée par les autorités, lundi en fin d’après-midi.