La grève a commencé le 16 octobre, privant de leurs cours quelque 500 000 étudiants dans 24 collèges de la province.

Impasse dans les négociations

Les pourparlers pour mettre un terme à la grève du personnel scolaire dans les collèges ontariens ont été rompus lundi.

L’équipe de négociation des collèges a d’ailleurs demandé à la Commission des relations de travail de l’Ontario d’organiser un vote sur la plus récente offre patronale. 

« Nous sommes extrêmement déçus du fait que le SEFPO (Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario) n’ait pas accepté une offre de règlement. Le fait que le SEFPO ne soit pas disposé à conclure une entente est une terrible nouvelle pour les étudiants et le personnel scolaire », a indiqué Sonia Del Missier, présidente de l’équipe de négociation des collèges. 

L’employeur affirme avoir déposé une offre qui améliore les possibilités d’emploi à temps plein, des hausses salariales additionnelles pour le personnel scolaire à temps partiel ainsi qu’une plus grande sécurité d’emploi, notamment. De son côté, le syndicat déplore l’appel au vote lancé par les collèges.

«Au lieu  de continuer à négocier, les collèges ont demandé un vote qui pourrait facilement tenir les élèves et le personnel scolaire hors des salles de classe pour deux autres semaines», a lancé J.P. Hornick, du SEFPO.

La grève a commencé le 16 octobre, privant de leurs cours quelque 500 000 étudiants dans 24 collèges de la province.