Céline Dion au Centre Canadian Tire à Ottawa
Céline Dion au Centre Canadian Tire à Ottawa

Ils ont marqué l’actualité des douze derniers mois

Prix, retour sur scène, montagnes russes boursières ; ils ont connu une année 2019 particulièrement mouvementée. Retour sur trois noms qui ont souvent défrayé la manchette en 2019.

Céline Dion

Pour sa première tournée depuis la fin de sa résidence à Las Vegas, le 8 juin 2019, Céline Dion n’a pas oublié la région d’Ottawa-Gatineau.

Après avoir donné 1141 concerts au Caesars Palace, où elle s’était installée 16 ans plus tôt, la chanteuse a embrayé cette année sur un disque et une tournée. Courage était son premier album en anglais en six ans. Offrande que la Québécoise est venue défendre sur scène au Centre Canadian Tire. Son passage à Ottawa, le 15 octobre, a-t-il été précipité ? Céline sortait de convalescence – elle venait d’annuler six représentations à Montréal. Le lendemain, relevant les fragilités dans sa voix, les critiques furent sévères. Elle-même a sévèrement jugé sa performance, s’excusant même auprès des fans durant le spectacle. Reste que ce changement de cap constitue le premier grand pas artistique de la diva depuis le décès de son mari et imprésario, René Angelil. — Yves Bergeras

Sébastien St-Louis, pdg de Hexo

Une année de dégringolade pour HEXO

Le propriétaire du principal fournisseur de la Société québécoise du cannabis (SQDC), Sébastien St-Louis, a passé 2019 à bord de montagnes russes. Au mois d’octobre, la légalisation du cannabis au Canada soufflait sa première bougie. À peu près au même moment, HEXO annonçait 200 mises à pied, des résultats financiers annuels moins importants que prévu et une dégringolade à la Bourse de Toronto. Pourtant, le titre bourgeonnait au printemps, en affichant le meilleur rendement de la Bourse de Toronto depuis le début de l’année.

Depuis ce sommet, HEXO a perdu plus de 75 % de sa valeur. Pour justifier ses revenus sous les attentes, M. St-Louis a souligné l’ouverture moins rapide que prévu des magasins de vente au détail de cannabis au Québec et en Ontario, le retard d’approbation pour la vente de produits dérivés et les signes de pression sur les prix. — Émilie Pelletier

Mishka Lavigne, auteure de Havre

Mishka Lavigne

L’année chargée qu’a eue l’auteure et dramaturge de l’Outaouais Mishka Lavigne s’est terminée en apothéose. Sa pièce Havre, publiée en janvier 2019 aux Éditions L’interligne, s’est méritée cet automne, la haute distinction littéraire du Prix de la Gouverneure générale dans la catégorie théâtre francophone. Mishka Lavigne, qui est également membre fondatrice du collectif d’auteurs d’Ottawa-Gatineau Poids Plumes, a choisi pour la première fois de camper sa pièce dans un quartier d’Ottawa. Côte-de-Sable devient le théâtre d’une rencontre entre deux personnages au bord du précipice. Havre est également finaliste au Prix Michel-Tremblay. — Anicée Lejeune