Donald Beaulne, ancien candidat aux élections municipales, est accusé par la Sûreté du Québec d’avoir menacé le maire Benoit Lauzon, ainsi que sa famille.

Il comparaît pour menaces envers le maire

Un homme de 72 ans a brièvement comparu à la cour criminelle pour avoir proféré des menaces de mort envers le maire de Thurso, dans la Petite-Nation.

Donald Beaulne, ancien candidat aux élections municipales, est accusé par la Sûreté du Québec d’avoir menacé le maire Benoit Lauzon, ainsi que sa famille.

Dans d’inquiétants messages, lors de la récente campagne électorale municipale, M. Beaulne aurait menacé de s’en prendre aux Lauzon si le maire ne se retirait pas de la vie politique.

Donald Beaulne, représenté par l’Aide juridique, a comparu par voie sommaire, mercredi matin, au palais de justice de Gatineau.

Son dossier a été remis.

Il a plaidé non coupable à des accusations de menaces de causer la mort ou des lésions, de harcèlement et d’intimidation.

En octobre, le maire Lauzon avait dénoncé publiquement ces messages. L’auteur a répliqué, en guise de représailles, après cette dénonciation publique. La SQ a toutefois rapidement fait le lien avec M. Beaulne, un ancien rival politique.

Le suspect aurait menacé de faire en sorte que les membres de la famille Lauzon se déplacent « en chaise roulante », si le père ne quittait pas ses fonctions. Le maire sortant a été réélu.

Arrêté en octobre, il s’était alors engagé à comparaître à une date ultérieure. En 2013, Donald Beaulne avait dit vouloir faire de la politique autrement, en élaborant, entre autres, un code d’éthique plus transparent pour les élus.

M. Beaulne est connu sous le surnom de « Monsieur Vélo » à Thurso, où il réside depuis 2005.