Andrea Horwath
Andrea Horwath

Horwath bien en selle à la tête du NPD ontarien

Guillaume St-Pierre
Guillaume St-Pierre
Le Droit
La chef du nouveau parti démocratique de l'Ontario, Andrea Horwath, continuera de diriger le parti de gauche après avoir reçu l'appui de 76.4 % des délégués lors d'un vote de confiance cette fin de semaine, en marge d'un congrès.
C'est donc le trois-quarts des 800 délégués qui ont accordé leur confiance à Mme Horwath, dont le leadership est mis à l'épreuve après la dernière élection du 6 octobre, comme le veulent les règlements du parti.
Nouveau sommet
Le leader en chambre du parti, Gilles Bisson, affirme que les néo-démocrates sont ravis que Mme Horwath ait réussi à augmenter leur nombre de députés, pour atteindre un nouveau sommet depuis des décennies.
Des leaders syndicaux ont profité du congrès pour dénoncer les compressions et les gels de salaires dans la fonction publique de la province. Ils ont exhorté Mme Horwath de ne pas appuyer le budget si le gouvernement minoritaire libéral de Dalton McGuinty n'ajuste pas le tir et refuse de négocier avec les syndicats.
Si M. McGuinty refuse de faire des concessions, il n'aura d'autre choix que de déclencher des élections, estime le président de la Fédération des travailleurs de l'Ontario, Sid Ryan.
Le parti progressiste-conservateur a d'ores et déjà pris position contre le budget.