Des employés syndiqués de l’hôpital Montfort ont manifesté, mercredi, pour souligner leur désaccord face à la sous-traitance.

Hôpital Montfort: «Non à SteriPro», dit le syndicat

Des employés du service de stérilisation de l’Hôpital Montfort ont organisé une manifestation impromptue mercredi, se disant préoccupés par la possibilité que l’établissement fasse appel à un sous-traitant dont la réputation n’est à leur avis pas sans faille.

Selon le président de la section locale 4721 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Laurin Levesque, le personnel est inquiet et craint que le possible recours à l’entreprise SteriPro Canada, basée à Mississauga, ne se traduise éventuellement par des mises à pied. 

«La privatisation n’a pas fonctionné à Toronto et Pembroke, alors pourquoi Montfort?» ou encore « J’ai une hypothèque et des enfants, je veux garder ma job» sont parmi les slogans qu’on pouvait lire sur les pancartes brandies par la vingtaine de manifestants à l’heure du dîner le long du chemin de Montréal. 

Plusieurs hôpitaux de l’Est ontarien participent actuellement à un exercice d’évaluation de leurs services de stérilisation d’instruments chirurgicaux, mais le syndicat affirme avoir été mis devant le fait accompli. 

«On ne dit pas que SteriPro va entrer à l’hôpital, mais le fait qu’on évalue la situation et qu’on ne nous pas avisé, c’est un peu aberrant. On n’a que des réponses vagues. Les ressources humaines ont informé des employés et ce sont eux qui m’ont averti par la suite. Si je n’avais pas été voir la direction, est-ce qu’elle m’aurait avisé? Je ne crois pas», lance M. Levesque.

Il affirme qu’il est hors de question qu’un tel service soit privatisé, sachant que «des professionnels ont donné 10, 15 ou encore 20 ans et plus de leur vie à l’hôpital.» Selon le syndicat, l’entreprise aurait perdu un contrat avec Trillium Health Partners pour des questions d’assurance de la qualité. Des taches de sang auraient par exemple été retrouvées sur des instruments. 

«On ne veut rien savoir de cette compagnie-là. Et si les hôpitaux disent qu’ils vont sauver de l’argent avec ça, on veut des preuves, car ce n’est pas vrai», renchérit-il. 

La direction réplique

L’Hôpital Montfort répond que le but de cet audit n’est pas de sous-traiter ses services de stérilisation, mais plutôt d’évaluer sa conformité aux standards afin d’assurer la qualité et la sécurité de ses services. Elle ajoute du même coup qu’autant le personnel et que les représentants syndicaux avaient été avisés de la situation. 

«L’évaluation s’est très bien déroulée à Montfort. La compagnie faisant l’évaluation nous a informés, de façon préliminaire, que l’hôpital a obtenu d’excellents résultats et respecte les meilleures pratiques. Nous sommes très heureux des résultats de l’audit, ils démontrent l’excellence des services offerts. De plus, nous planifions investir une somme substantielle dans les services de stérilisation au courant des prochains mois, afin d’acheter du nouvel équipement», a indiqué la porte-parole Geneviève Picard.