L’Université d’Ottawa a rendu hommage aux trois étudiants iraniens décédés dans la tragédie du vol PS752. Présente pour l’occasion, la ministre fédérale Catherine McKenna a été touchée par la cérémonie.
L’Université d’Ottawa a rendu hommage aux trois étudiants iraniens décédés dans la tragédie du vol PS752. Présente pour l’occasion, la ministre fédérale Catherine McKenna a été touchée par la cérémonie.

Hommage aux victimes du vol PS752 à l’Université d’Ottawa [PHOTOS]

L’Université d’Ottawa (Ud’O) a honoré vendredi soir la mémoire des trois étudiants iraniens qui sont morts dans l’écrasement d’avion survenu plus tôt cette semaine, en Iran.

La commémoration empreinte d’émotion honorant la mémoire de Mehraban Badiei Ardestani, d’Alma Oladi, et de Saeed Kadkhodazadeh Kashani s’est tenue devant quelques centaines de personnes entassées dans l’agora du Centre universitaire Jock-Turcot, au lendemain de la vigile sur la colline du Parlement.

Le vol 752 d’Ukraine International Airlines venait tout juste de décoller de l’aéroport de Téhéran lorsqu’il a été abattu par un missile iranien mercredi matin, causant la mort de 176 passagers, dont 57 canadiens et 8 Ottaviens.

À LIRE AUSSI: Écrasement en Iran: une Ontarienne pensait surtout aux Iraniens laissés derrière

> Écrasement d'un avion à Téhéran: l'Iran exclut la thèse du missile

>> Le Canada mène un groupe de pays réclamant un accès au lieu de l'écrasement

Quelques centaines de personnes se sont réunies dans l'agora du Centre universitaire Jock-Turcot, vendredi soir, pour rendre hommage aux victimes du vol PS752.

Le recteur de l’Ud’O, Jacques Frémont, a pris la parole d’entrée de jeu pour offrir ses condoléances aux proches des victimes.

« Huit des victimes étaient nos voisins ici, à Ottawa et plus de cinquante d’entre eux étaient des étudiants d’universités canadiennes. Trois de ceux-ci étaient des membres de notre communauté ici à l’Université d’Ottawa. Notre cœur se brise en pensant aux proches et aux familles, dont plusieurs sont rassemblés ici ce soir », a indiqué M. Frémont, ajoutant que la cérémonie se veut un fort témoignage de solidarité.

Le recteur de l’Université d'Ottawa, Jacques Frémont

« Il n’est jamais facile de laisser derrière soi sa maison, son pays et sa famille pour poursuivre ses rêves dans un pays lointain comme l’ont fait ces trois jeunes étudiants iraniens. Nous aimerions souligner leur courage, leur espoir et leur engagement à contribuer à un monde meilleur », poursuit M. Frémont. « Je suis certain que chaque Canadien comprend dorénavant mieux l’immense richesse et la passion qu’apportent les étudiants internationaux à notre pays. »

Les ministres fédérales Catherine McKenna et Mona Fortier étaient présentes sur place pour témoigner de leur soutien aux proches des victimes. Mme Fortier a d’ailleurs pris la parole au nom du gouvernement du Canada.

« Ce n’est pas un message que j’avais planifié donner. Je n’arrive pas à croire que tant de gens se soient déplacés ce soir », a lancé Mme Fortier étreinte par l’émotion.

« Pour leur famille et leurs proches, nous devons honorer leur mémoire sans jamais les oublier. Au nom du premier ministre Justin Trudeau et du gouvernement du Canada, je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à ceux et celles qui sont en deuil. Nous sommes tous solidaires avec vous. »

La commémoration empreinte d’émotion a honoré la mémoire de Mehraban Badiei Ardestani, d’Alma Oladi, et de Saeed Kadkhodazadeh Kashani

Des membres de l’Association des étudiantes et étudiants iraniens de l’Université d’Ottawa et l’Association étudiante Nowruz ont aussi pris la parole pour partager leur douleur et leur tristesse face à cette tragédie.

Des proches et amis des trois victimes ont aussi été invités à livrer de poignants témoignages, détaillant les souvenirs inoubliables qu’ils ont développés avec les défunts étudiants iraniens.

Par ailleurs, le drapeau de l’Université d’Ottawa, situé sur le campus principal, a été mis en berne vendredi « pour honorer ces trois membres de la population étudiante ainsi que toutes les victimes de l’écrasement ».