Selon le conseiller Michel Thibodeau, le poste de directeur général est devenu une nécessité à Hawkesbury.

Hawkesbury se dotera d’un DG

L’administration de la Ville de Hawkesbury recréera de nouveau le poste de directeur général. La majorité du conseil municipal a voté en faveur d’une motion déposée par le conseiller Michel Thibodeau pour aller de l’avant dans ce dossier.

Rappelons que dans le cadre d’une restructuration par le présent conseil, le poste avait été aboli en décembre 2014 et remplacé par divers comités. Maintenant, selon le conseiller Michel Thibodeau, le poste de directeur général devient une nécessité. 

« La croissance économique sonne à la porte de la municipalité et plusieurs dossiers devront impliquer tous les comités et la disponibilité de ces membres de comité n’est pas sur une base journalière. La municipalité devra agir rapidement et de façon efficace dans ces dossiers », déclare M. Thibodeau dans sa motion.

La motion précise également que les comités seront maintenus. 

Seul le conseiller Pierre Ouellet s’est opposé à l’embauche d’un directeur général. Le conseiller aurait plutôt opté pour un employé responsable des grands projets de développements économiques de la municipalité.

« Je suis en désaccord avec ce qui est proposé ici. Il y a des éléments que je crois oui, il y a des projets qui s’en viennent. Je serais plus prêt à appuyer une personne en charge de ces grands projets-là », a ajouté M. Ouellet. 

Par le passé, le conseiller Daniel Lalonde avait, lui aussi, proposé l’embauche d’un directeur général en raison de la lourdeur du travail à accomplir au sein des comités. 

« Je maintiens que pour avoir une saine gestion d’un organisme aussi grand qu’une municipalité, on à besoin de quelqu’un présent ici 40 heures par semaine qui gère à l’intérieur de la boîte. Les comités, ça fonctionne bien (...). Je pense qu’ajouter un DG à ces comités là ça ne ferait qu’enrichir la discussion et ça libère les élus pour faire leur travail d’élu plutôt qu’un travail d’administrateurs », a déclaré M. Lalonde.

Celui-ci ajoute qu’un directeur général assurera également une meilleure transition pour les nouveaux membres du conseil municipal à la suite des élections.

« Dans la mesure ou personne d’entre nous n’est réélu, sans DG [...] je pense qu’on laisse la ville dans une fâcheuse position avec des chefs de service sans patron. Il y a donc l’aspect transition », d’ajouter M. Lalonde.

La municipalité fera d’abord appel à une firme qui sera responsable du processus d’embauche.

Par ailleurs, le conseil municipal entamera les discussions sur le budget de 2018, le 8 novembre prochain, à compter de 18 h. Le conseil se réunira les 15, 22 et 29 novembre si nécessaire.