Les résidents de Hawkesbury, Vankleek Hill et L’Orignal devront continuer de faire bouillir leur eau au moins jusqu’à mercredi.

Hawkesbury: avis d’ébullition jusqu’à mercredi

Les résidents de Hawkesbury, Vankleek Hill et L’Orignal devront vraisemblablement continuer de faire bouillir leur eau au moins jusqu’à mercredi, à la suite du bris d’aqueduc survenu dimanche soir.

C’est ce qu’a annoncé la mairesse de Hawkesbury, Jeanne Charlebois, lors d’un point presse lundi, à l’hôtel de Ville. Le bris d’aqueduc a toutefois été réparé à l’usine de traitement de l’eau. Rappelons que le Bureau de santé de l’est de l’Ontario a d’abord émis un avis d’ébullition dimanche soir pour la ville de Hawkesbury pour ensuite l’étendre aux villages du canton de Champlain lundi matin.

« C’est le Bureau de santé qui a le dernier mot et doit lever l’avis d’ébullition », a indiqué Mme Charlebois.

Lundi matin, la municipalité a envoyé neuf échantillons d’eau pour analyse. Une deuxième série d’échantillons seront envoyés mardi. 

« Ce type de test prend normalement au moins 24 heures. Nous allons garder les citoyens au courant de tous les détails au fur et à mesure qu’ils seront disponibles », a précisé Mme Charlebois, ajoutant que la ville s’est procuré des bouteilles d’eau par mesure préventive. 

« Pour l’instant, ce n’est pas nécessaire qu’elles soient distribuées aux résidents. Nous voulions simplement être prêts. Mais en ce moment, tout est sous contrôle », a indiqué la mairesse. 

Rappel des faits

Vers 17 h 15, dimanche soir, la rupture d’un coude de tuyaux à causé une inondation dans une section de l’usine comprenant les pompes qui distribuent l’eau. Selon les renseignements obtenus par la municipalité, une augmentation subite de la pression d’eau serait à l’origine du bris d’aqueduc. L’état d’urgence a du même coup été déclaré. 

Les pompiers ont été appelés en renfort dans la nuit de dimanche afin de maîtriser la fuite d’eau. Les employés de l’usine ont pu par la suite activer une pompe qui était submergée. 

« C’est une des raisons pour lesquelles ça a pris du temps avant de réactiver le système ; la pompe au diesel était sous l’eau. Il fallait remplacer les démarreurs également », a souligné Robert Lefebvre, coordonnateur des opérations d’urgence. 

Une deuxième pompe devait être remise en service lundi après-midi. 

Le bris d’aqueduc a également forcé la fermeture des écoles de Hawkesbury, dont Nouvel-Horizon, Le Sommet, ESCRH, Paul VI, St-Jean-Baptiste, St-Grégoire, de même que l’école des adultes CEFEO à Hawkesbury. À ceux-ci s’ajoutent les écoles anglophones Pleasant Corner Public School et le Vankleek Hill Collegiate Institute. 

Pour plus de renseignements sur les mesures à prendre pour un avis d’ébullition, visitez le www.bseo.ca ou le www.hawkesbury.ca.