Haute voltige dans le ciel de Gatineau

Les pilotes qui ont participé dimanche au spectacle Aéro150 ont offert des acrobaties aériennes spectaculaires malgré le temps exécrable qui sévissait sur Gatineau.
Des milliers de personnes se sont présentées à l'aéroport exécutif de Gatineau pour assister aux démonstrations mettant notamment en vedette les Snowbirds, les SkyHawks et, pour la première fois à Gatineau, la Patrouille de France avec ses biréacteurs Alphajet.
La formation aérienne militaire française, la plus vieille équipe de démonstration aérienne au monde, s'est produite à Gatineau afin de souligner le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, le 100e anniversaire de la Bataille de la crête de Vimy ainsi que les relations amicales et historiques entre le Canada et la France. 
Le lieutenant-colonel Gauthier Dewas, de la Patrouille de France, a précisé que la dernière fois que ses aviateurs ont offert un spectacle au Canada était en 2009, et qu'il s'agissait d'un honneur d'être au pays cette année. La Patrouille a passé le dernier mois aux États-Unis.
« Pour nous, être ici c'est un peu le clou de notre tournée nord-américaine. Nous avons rencontré les Blue Angels, nous avons rencontré les Thunderbirds et maintenant on rencontre les Snowbirds. Outre Atlantique, on a coutume de dire que ce sont les trois plus grandes patrouilles de cette partie du globe. Tout s'est très bien passé. On termine avec les Snowbirds, c'est génial. Nous sommes très excités par l'idée de voler ensemble, de partager notre expérience et nos façons de faire », a raconté le lieutenant-colonel Dewas.
La Patrouille de France a cependant dû modifier et écourter son spectacle, dimanche, en raison des mauvaises conditions météorologiques. 
Les Snowbirds et la Patrouille de France doivent effectuer un vol en formation au-dessus de la Colline parlementaire à Ottawa, lundi, vers 10 h 45.
Aéro150 a réuni quelques dizaines de photographes amateurs mordus d'aviation, notamment attirés par le passage de la Patrouille de France. Plusieurs d'entre eux se déplacent aux divers spectacles aériens au Canada et aux États-Unis pour croquer des centaines, voire des milliers de clichés. Alexandre Côté, de Montréal, était l'un d'eux.
« C'est captivant de voir ce que les équipes de démonstration militaire sont capables de faire avec les jets, de rester en formation ensemble et faire des manoeuvres », a expliqué M. Côté, qui travaille dans une entreprise du secteur de l'aviation.
Un autre aspect du spectacle aérien qui attire l'attention de plusieurs fut le spectacle des SkyHawks, l'équipe de parachutistes de démonstration des Forces armées canadiennes, qui a ouvert Aéro150. Lors du spectacle de dimanche, des parachutistes ont exhibé le drapeau français et le drapeau canadien durant leur descente avec en trame musicale les hymnes nationaux de la France et du Canada. 
Le caporal Vic Lefrançois, un résident de Gatineau réserviste dans les Forces aériennes canadiennes, en est à sa première saison cette année avec les SkyHawks. Il a commencé le parachutisme il y a cinq ans, et compte 2300 sauts à son actif. « C'est un rêve que je voulais réaliser depuis longtemps. Ça fait dix ans que je suis dans les Forces. C'était mon but de faire partie de SkyHawks depuis mes débuts en parachutisme, et je suis vraiment fier d'en faire partie », a-t-il indiqué.