La nouvelle présidente de la STO, Myriam Nadeau, a indiqué que le transporteur public ne pouvait éviter une hausse des tarifs de 1,9 %.

Hausse des tarifs pour les usagers de la STO

La clientèle de la Société de transport de l’Outaouais (STO) devra débourser un peu plus pour prendre l’autobus.

Le conseil d’administration de la STO a adopté jeudi soir son budget d’exploitation pour 2018 ainsi qu’une nouvelle grille tarifaire qui comprend une hausse moyenne de 1,9 %, similaire à celle de l’an dernier.

Par exemple, l’abonnement mensuel pour adulte est majoré de 2 $ pour s’établir à 97 $. Le coût comptant d’un passage augmentera de 0,10 $, passant ainsi à 4 $ tandis que celui du porte-monnaie électronique (PMÉ) subit une hausse de 0,10 $ pour atteindre 3,45 $. 

La nouvelle présidente de la STO, Myriam Nadeau, a indiqué que le transporteur public ne pouvait éviter une hausse des tarifs.

« Tout augmente. La STO aussi fait face à des coûts de croissance, à des augmentations pour exploiter son service pour le rendre aux usagers, a expliqué Mme Nadeau. Nous voulons limiter le plus possible la part que les usagers doivent faire. C’est pour ça qu’on fait de grandes batailles au niveau des sociétés de transport au Canada pour que le fédéral soit au rendez-vous. Il l’est dans ce budget-ci ».

Le budget 2018 de la STO s’élève à 164 millions $ comparativement à 147,3 millions $ l’année dernière. Il inclut la somme de 15,8 millions $ du Fonds pour l’infrastructure du transport en commun du fédéral pour des dépenses en immobilisations déjà annoncées.

« Le 15,8 millions $, c’est de l’argent qu’on reçoit qu’on n’a pas besoin d’aller chercher auprès des usagers », a tenu à préciser Mme Nadeau.

La STO prévoit une augmentation de son achalandage de 1 % l’année prochaine, soit la même croissance enregistrée jusqu’à présent cette année. 

Le transporteur anticipe d’ailleurs des revenus de 37 millions $ provenant des usagers en 2018, soit 22 % des recettes prévues.

La hausse de la quote-part de la Ville de Gatineau en 2018 sera de 2,8 millions $. L’engagement financier de la Ville pour 2018 s’élèvera ainsi à 62,9 millions $. 

Au chapitre des dépenses, la masse salariale en 2018 est estimée à 70,7 millions $, soit 43 % des charges, tandis que les frais d’exploitation des véhicules atteindront 14,2 millions $.

La STO dédie une enveloppe de 1,3 million $ pour l’amélioration des services en 2018. Le transporteur a aussi précisé que des efforts seront investis pour poursuivre l’amélioration de l’offre de service dans l’ouest de Gatineau, en continuité à la refonte du réseau déjà réalisée dans le secteur Aylmer, au Plateau et Manoir-des-Trembles.

Nouveaux autobus

La STO procédera à l’achat de 27 bus hybrides diesel-électrique l’année prochaine pour un grand total de 57 nouveaux véhicules dans le cadre de son Programme triennal d’immobilisation 2018-2019-2020. 

De plus, le transporteur public a adopté jeudi soir une résolution prévoyant l’acquisition d’une soixantaine d’autobus hybrides de 2020-2024 dans le cadre d’une entente avec d’autres sociétés de transport québécoises pour l’achat de véhicules en groupe.

Le budget de la STO pour 2018 doit recevoir l’autorisation du conseil municipal le 18 décembre.