Cette hausse de la taxe foncière signifie une augmentation de 108 $ pour une maison évaluée à 415 000 $.
Cette hausse de la taxe foncière signifie une augmentation de 108 $ pour une maison évaluée à 415 000 $.

Hausse de taxes à Chelsea

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Les résidents et commerçants à Chelsea subiront une augmentation de l’impôt foncier de plus de 3 % en 2020.

Le conseil municipal a adopté mardi un budget équilibré de 19,8 millions $ avec une hausse des taxes de 3,4 %. Le taux des taxes est maintenant de 0,7933 $ par 100 $ d’évaluation pour le résidentiel et de 1,1209 par 100 $ pour le non résidentiel.

Concrètement, a indiqué la Municipalité, cela signifie une augmentation de 108 $ pour une maison évaluée à 415 000 $.

La croissance des taxes est causée par plusieurs facteurs, dont la contestation d’évaluation de la Commission de la capitale nationale (CCN) concernant ses actifs dans la municipalité « qui crée une incertitude de plus de 560 000 $ dans les revenus ». L’augmentation de 255 829 $ de la quote-part versée à la MRC des Collines-de-l’Outaouais ainsi que la hausse dans les contrats de déneigement expliquent aussi la croissance des taxes.

Urgence climatique

Le budget de fonctionnement de 2020 de la Municipalité de Chelsea prévoit une révision du plan d’urbanisme ainsi que plusieurs initiatives en lien avec la lutte aux changements climatiques. Ces initiatives comprennent notamment un inventaire des gaz à effet de serre émis par l’ensemble de la municipalité suivi de recommandations pour les réduire, un investissement auprès du transport collectif Transcollines pour augmenter l’offre de services les soirs et les fins de semaine, un projet de plantation d’arbres pour les îlots de chaleur dans le centre-village ainsi qu’un projet d’autopartage de véhicules électriques.