Monstres, sorcières, super héros et princesses devront aller à la quête de bonbons sous une pluie abondante, jeudi.

Halloween: la collecte de friandises maintenue à Gatineau et Ottawa malgré la météo

On peut dire sans se tromper que l’Halloween sera l’une des plus pluvieuses de l’histoire dans la région de la capitale fédérale. Bottes d’eau, imperméables et parapluies seront donc de mise pour les super héros et sorcières qui seront en quête de bonbons dans les rues jeudi.

« Ce sera la flotte, il y aura de bonnes quantités de précipitations. C’est certain que le costume de pêcheur est probablement le meilleur choix, si on veut. Ce ne sera pas très chaud et il y aura des vents, mais la pluie sera vraiment la partie la plus désagréable. Dès l’après-midi, on s’attend à de la pluie ininterrompue. On va devoir composer avec ça. Ce ne sera pas le plus beau souvenir d’Halloween, à part peut-être de se rappeler que nous étions tous mouillés », lance Simon Legault, météorologue à Environnement Canada.

Déjà, l’agence fédérale a émis un bulletin météorologique spécial mercredi, indiquant que jusqu’à 50 millimètres de pluie pourraient tomber d’ici vendredi après-midi. Les précipitations les plus fortes sont d’ailleurs anticipées jeudi soir, en plein cœur des célébrations du 31 octobre. 

Environnement Canada ajoute que « des vents forts de nord-ouest à ouest avec rafales de 70 km/h sont possibles vendredi matin jusqu’à vendredi après-midi ». 

M. Legault affirme que les gens de l’Outaouais et de l’Est ontarien peuvent quand même se consoler en se disant que ce n’est pas de la neige qui tombera du ciel, comme ce sera le cas en Abitibi-Témiscamingue, où quelques centimètres sont attendus. 

Un record vieux d’un siècle pourrait être battu puisque 47 mm de pluie s’étaient abattus sur la capitale nationale le 31 octobre 1919. La marque de 2013 (39 mm) risque également d’être surpassée, soutient M. Legault. 

Signe que l’hiver frappera éventuellement à nos portes, une chute des températures est prévue dès vendredi et des flocons pourraient s’entremêler aux averses de pluie dans les jours suivants. 

Certaines villes reportent l’Halloween

Par ailleurs, fait très rare, les prévisions météo peu reluisantes ont amené plusieurs villes du Québec, dont Belœil, Longueuil, Montréal, Sainte-Julie, Trois-Rivières et Varennes, à reporter les festivités d’Halloween. On demande à la population de reporter à vendredi la collecte de friandises, entre autres par souci « de sécurité et de confort » pour les tout-petits. 

En Outaouais, la Ville de Thurso a emboîté le pas en annonçant qu’elle demande aux citoyens de repousser la collecte de friandises à vendredi soir en raison de la pluie abondante annoncée. 

À L’Ange-Gardien, l’activité « Halloween à Champboisé » est annulée pour des raisons de sécurité.

Pour l’heure, les villes de Gatineau et d’Ottawa n’ont pas l’intention de prendre de telles mesures. 

« L’Halloween est le jeudi 31 octobre sur le territoire de Gatineau », a gazouillé le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) sur Twitter.

La porte-parole du SPVG, Andrée East, rappelle qu’il y a déjà un surplus d’effectifs sur le territoire gatinois lors de la soirée d’Halloween.

De son côté, la Ville d’Ottawa a indiqué sur les médias sociaux que tous pouvaient célébrer l’Halloween, « qu’il pleuve ou qu’il vente ». 

Les autorités rappellent leurs traditionnelles consignes de sécurité pour cette célébration automnale, par exemple de marcher sur les trottoirs ou en bordure de la rue ; de privilégier une collecte de bonbons en groupe ; de traverser aux intersections ainsi que de ne pas entrer à l’intérieur des maisons. 

Le port d’un costume de couleur claire ou muni de bandes réfléchissantes est aussi conseillé. Des policiers, élus et bénévoles de Gatineau distribueront d’ailleurs des bracelets réfléchissants dans les rues et six parcs du territoire (du Renard, Jean-De la Fontaine, du Plateau, Joseph-H.-Maloney, du Cheval-Blanc, Marc-Gosselin). 

On recommande également aux parents d’éviter de suivre leurs enfants à bord d’un véhicule. Une fois la collecte terminée, la vérification de l’état des bonbons est suggérée avant de laisser les enfants se régaler.