L’équipe du journal Le Droit est allée à la rencontre des lecteurs pour les solliciter dans le cadre de la Grande guignolée des médias, jeudi matin.

Guignolée des médias en Outaouais: la récolte surpassera 110 000$ [PHOTOS]

À moins de trois semaines de Noël, la générosité du public était sollicitée aux quatre coins de Gatineau et de la MRC des Collines-de-l’Outaouais jeudi en marge de la 18e Guignolée des médias.

De 6 h à 9 h, le temps frisquet et les averses de neige n’ont pas empêché une centaine de bénévoles, journalistes, animateurs et représentants des différents médias de la région d’unir leur voix et de se poster à une vingtaine d’intersections achalandées du territoire pour recueillir à la fois les dons en argent et en denrées non périssables.

Une dizaine de membres de l’équipe du Droit ont mis la main à la pâte pour l’activité à l’intersection du boulevard de l’Hôpital et de la rue de la Futaie, dans le secteur Gatineau.

Dans un premier bilan provisoire dressé à 14 h, l’organisation a annoncé que près de 108 000 $ avaient été cumulés pour l’Outaouais. 

Cette somme a été amassée grâce à la collecte aux différentes intersections, aux dons des grands amis de la Guignolée ainsi qu’à une activité organisée par Via Capitale. 

Un second rapport intérimaire sera diffusé vendredi, indique-t-on. Quant au montant global, il ne sera connu qu’en février prochain.

« Ça s’est super bien déroulé, la population a été très généreuse. On a vu plusieurs billets de 50 $ dans les seaux. L’humeur était bonne », de dire la responsable régionale, Kim Murray, qui s’est dite fière que la communauté se soit serré les coudes pour aider les plus démunis.

Le journaliste Daniel LeBlanc et le président et éditeur du Droit, Pierre-Paul Noreau, ont fait fi de la neige et ils ont pris part à la Grande guignolée des médias qui se déroulait un peu partout en Outaouais et ailleurs au Québec.

Les usagers de la Société de transport de l’Outaouais (STO) et de Transcollines pouvaient aussi effectuer des dons à bord des autobus, et ce, toute la journée.

Jusqu’au 24 décembre, il est encore possible de contribuer à la cause en apportant des denrées et de l’argent dans toutes les pharmacies Jean Coutu ainsi que dans les supermarchés Provigo et Maxi de la province. 

Avis aux intéressés, il est aussi possible d’effectuer un don en argent à la Guignolée des médias sur le web à l’adresse guignolee.ca ainsi que par texto au 20222 avec le mot « NOEL ».

L’argent et les denrées récoltés seront distribués à neuf organismes communautaires de la région pour la confection de paniers de Noël destinés à des gens dans le besoin.

Le président et éditeur du journal Le Droit, Pierre-Paul Noreau

L’an dernier, près de 143 000 $ avaient été amassés grâce à la Guignolée des médias en Outaouais.

Au-delà de 29 000 personnes, dont plusieurs milliers d’enfants, souffrent d’insécurité alimentaire en Outaouais, selon les plus récentes statistiques. 

À l’approche du temps des Fêtes et des mois à venir, plus de 9000 d’entre eux vont recourir à une aide alimentaire mensuellement, indique-t-on. 

Près de 2200 ménages par mois avaient recours au dépannage d’urgence en 2017 dans la région. 

À l’échelle québécoise, l’organisation de la Guignolée des médias a sonné l’alarme cette semaine en affirmant qu’un comptoir alimentaire sur deux aura de la difficulté à s’acquitter de ses tâches au cours de la prochaine année. 

En 2017, 45 % d’entre eux ont été contraints de donner moins de denrées et 14 % ont fait appel à d’autres organismes pour les aider. 

Près de 4 % d’entre eux ont même dû fermer plus tôt ou ne pas ouvrir pendant certains jours. Ces difficultés s’expliquent par le fait que les Québécois donnent de plus en plus en argent, et moins en denrées alimentaires. 

Or, leurs dons en argent ne compensent pas la baisse de nourriture, car les gens ont tendance à faire des dons plus modestes lorsque c’est en argent, dit-on.

+

Les automobilistes ont été généreux durant toute la matinée à diverses intersections de Gatineau.
Sarah Ouellette et Laurie Trudel, de Radio-Canada Ottawa-Gatineau, ont pris part à l'événement dans le secteur Hull.
Le Père Noël s'est invité à l'activité sur le boulevard Saint-Raymond, à Gatineau.
Il fallait être un peu plus patient sur le réseau routier jeudi matin en raison de la tenue de la Guignolée.