C'est un soupire de soulagement qu'ont lancé les centres de ski de l'Outaouais, vendredi, alors que les autorités de la santé publique du Québec ont autorisé la pratique du ski cet hiver, et ce, même en zone rouge.
C'est un soupire de soulagement qu'ont lancé les centres de ski de l'Outaouais, vendredi, alors que les autorités de la santé publique du Québec ont autorisé la pratique du ski cet hiver, et ce, même en zone rouge.

Grosse année en perspective pour les centres de ski de l'Outaouais

Julien Coderre
Julien Coderre
Le Droit
C'est un soupir de soulagement qu'ont lancé les centres de ski de l'Outaouais, vendredi, alors que les autorités de la santé publique du Québec ont autorisé la pratique du ski cet hiver, et ce, même en zone rouge.

« On est très content, a lancé d'emblée Émilie Desgagné-Bouchard, la porte-parole de la station de ski Mont Cascades. L'inquiétude a surtout commencé à se faire ressentir lorsqu'ils ont commencé à faire des zones et qu'ils annonçaient certaines fermetures dans le rouge, mais on a toujours été assez optimistes par rapport à la saison de ski parce qu'on savait que c'était un sport facilement adaptable à la crise sanitaire actuelle.» 

Évidemment, la pratique de ce sport de glisse devra se faire tout en respectant certaines restrictions. La distanciation de deux mètres devra être respectée, le port d'un couvre-visage devra se faire en tout temps, à l'intérieur comme à l'extérieur, les skieurs devront se procurer leurs billets à l'avance en ligne, et les services de location d'équipement ainsi que l'école de ski seront fermés. 

Un registre des visiteurs devra également être tenu quotidiennement par les différentes montagnes. 

En zone rouge, le chalet ne sera utilisé que pour permettre aux skieurs de se réchauffer et d'aller aux toilettes. 

« Tout ce que le gouvernement nous a suggéré fait du sens, a pour sa part réagi le porte-parole de Ski Vorlage Dan Temple. Il faut faire attention. On vit dans des temps imprévus et incertains et si tout le monde fait la bonne chose, tout devrait bien aller. On veut absolument assurer la santé et la sécurité de nos clients, mais également de nos employés.» 

Si le golf a vu sa popularité augmenter au cours de l'été, un phénomène semblable pourrait se produire avec le ski cet hiver, croit Christian Dufour, directeur marketing pour Les Sommets, dont la station Edelweiss se situe en Outaouais. 

« On anticipe un phénomène semblable, dit-il. On s'attend à une grosse saison et on est très confiants que ça va l'être.» 

Même son de cloche du côté de M. Temple. 

« On anticipe une hausse de l'achalandage, même si ce ne sont pas des maniaques de ski qui vont venir à tous les jours, dit-il. On s'attend à ce que davantage de personnes pratiquent le sport cet hiver. » 


« Présentement, on subit une augmentation de nos ventes en relation avec les ventes de ski, mais une grande partie de ces ventes comprend les locations qu'on fait à la saison pour les familles. »
Éric Corcoran

Bonne nouvelle pour les boutiques 

Du côté de la boutique sportive Sport échange Outaouais, située sur le boulevard de la Carrière à Gatineau, on accueille également la nouvelle d'un œil positif. 

«C'est une excellente nouvelle, pas juste pour nous, mais pour la plupart des gens qui veulent pratiquer leur sport, souligne le propriétaire Éric Corcoran. Les gens ont besoin de jouer dehors et de se changer les idées à l'extérieur et le ski représente une alternative intéressante pour beaucoup de gens.» 

«Ça va également soulager plusieurs parents qui pourront laisser leurs enfants skier», ajoute-t-il. 

M. Corcoran s'attend lui aussi à ce que les différents centres de ski de la région connaissent une année achalandée. 

«Présentement, on subit une augmentation de nos ventes en relation avec les ventes de ski, mais une grande partie de ces ventes comprend les locations qu'on fait à la saison pour les familles, indique-t-il. Les gens se préparent à la saison qui s'en vient et ils veulent être préparés d'avance.» 

«On est déjà dans les préparatifs pour augmenter nos flottes de location et pour avoir le matériel supplémentaire nécessaire pour subvenir à la demande, qui est déjà plus grandissante en ce moment qu'à pareille date lors des années antérieures.» 

Notons que les ventes reliées au ski alpin et à la planche à neige représentent environ 60% des ventes de la boutique Sport échange Outaouais pour la saison hivernale.