Le président et directeur général des Grands feux du Casino du Lac-Leamy, Claude Hamelin.
Le président et directeur général des Grands feux du Casino du Lac-Leamy, Claude Hamelin.

Grands feux du Casino: Claude Hamelin refuse que le rapport soit rendu public

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Le président et directeur général des Grands feux du Casino du Lac-Leamy, Claude Hamelin, refuse que la Ville de Gatineau rende public le rapport de la Vérificatrice générale qui fait notamment mention de «lacunes importantes» dans le contrôle administratif de l’organisme qui a bénéficié de subventions municipales importantes au fil des ans.

Dans les heures qui ont suivi la publication du Droit révélant l’existence de ce rapport, mardi, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a invité M. Hamelin à accepter que la Ville divulgue le contenu de ce rapport afin que les citoyens de Gatineau puissent en apprécier les détails. La Vérificatrice recommande d’ailleurs à la Ville d’analyser la possibilité d’entreprendre des recours juridiques afin de récupérer des sommes versées aux Grands feux entre 2016 et 2018. 

«Il [Claude Hamelin] refuse de rendre le rapport public, a confirmé le maire, vendredi matin. On est contraint parce qu’on est vraiment dans un processus d’accès à l’information. Il y a de l’information dans ce rapport qui appartient à un tiers. Il y a un processus assez rigoureux à suivre avec ce tiers avant d’être capable de publier le rapport. On a besoin de l’accord de ce tiers.» 


« Je vais utiliser tous les moyens à ma disposition pour que ce rapport soit rendu public. »
Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Dans une réponse écrite, cette semaine, M. Hamelin a affirmé au Droit qu’il avait fait une demande de rencontre avec des représentants de la Ville de Gatineau. Il disait alors être en attente d’une réponse. Il n’avait pas voulu préciser sa position sur la divulgation du rapport. Ce dernier affirmait plus tôt cette semaine que le rapport de la Vérificatrice était basé sur de «fausses informations, des mensonges, voire des inventions».

Le maire Pedneaud-Jobin a précisé que la Ville a certaines options lui permettant de faire appel si M. Hamelin continue de refuser à la Ville de rendre public le rapport de la Vérificatrice générale. «Je vais utiliser tous les moyens à ma disposition pour que ce rapport soit rendu public», a-t-il assuré.