Les pompiers de la Ville de Gracefield en Haute-Gatineau ont signé leur première convention collective depuis leur accréditation au printemps 2019.
Les pompiers de la Ville de Gracefield en Haute-Gatineau ont signé leur première convention collective depuis leur accréditation au printemps 2019.

Gracefield: un premier contrat de travail pour les pompiers

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Les pompiers de la Ville de Gracefield en Haute-Gatineau ont signé leur première convention collective depuis leur accréditation au printemps 2019.

D’une durée de plus de 5 ans, soit du 31 mai 2019 au 31 décembre 2024, le contrat de travail des pompières et pompiers prévoit un rattrapage salarial d’environ 20 % immédiatement et ce, rétroactif au 31 mai 2019. Ils voient leur salaire passer de 16,85 $ à 20,20 $ l’heure, indique un communiqué de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) publié lundi.

Par la suite, les sapeurs recevront des hausses salariales de 11 % pour les cinq années de la convention collective.

À compter du 1er janvier 2024, le salaire moyen d’un pompier à Gracefield atteindra 22,52 $ l’heure.

Les employés obtiennent aussi des gains au chapitre de la formation.